Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Halte à la vindicte populaire : La brigade de Cocotomey sauve deux braqueurs molestés

JPEG - 264.3 ko

Le vice leur aurait été fatal sans l’intervention des agents de la brigade territoriale de Cocotomey. Il s’agit de deux individus qui ont volé en pleine journée hier, un bidon d’essence frelatée de 25L. Et pour les punir, les populations de la localité de Zico, dans le quartier de Cocotomey ne sont pas allées de main morte. En furie, elles ont pu arrêter les voleurs qui se remorquaient à moto. Comme il est de coutume en ces circonstances, les conducteurs de zém et les badauds présents ont fait parler sans ménagement leurs instincts. Sauvagement battus et ligotés, ces deux malfrats allaient subir l’épreuve du feu, n’eut été la prompte intervention des forces de l’ordre. Avec diligence, les éléments de l’adjudant Expédit Adjaho ont réussi à les extirper des mains d’une population surchauffée qui voulait se faire justice à tout prix. Le Chef de la brigade territoriale de Cocotomey a rendu compte au procureur du tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi de la situation. Ce dernier l’a instruit d’ouvrir une enquête, de conduire dans un hôpital les deux blessés et de les écouter sous procès-verbal. Il a également demandé que les deux fautifs soient présentés dans les tout prochains jours au parquet. Pour le moment, la moto des malfrats est mise en fourrière dans l’unité de gendarmerie de Cocotomey et le dossier suit son cours. C’est le lieu de rappeler que la vindicte populaire est punie par les textes en vigueur au Bénin. On peut alors décerner un satisfecit aux éléments de la brigade de Cocotomey qui, sous la houlette de l’adjudant Expédit Adjaho, se battent sans répit pour garantir aux populations la quiétude et la sécurité.
Richard AKOTCHAYE (Coll.)

13-04-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Inondations récurrentes à Cotonou : L’incivisme et l’impuissance des (...)
19-09-2017, La rédaction
Difficile de circuler dans certains quartiers de Cotonou en saison pluvieuse. Chaque année, les rues et autres (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : L’école s’éveille à nouveau, …les chefs (...)
19-09-2017, Patrice SOKEGBE
La rentrée scolaire 2017-2018 a effectivement démarré. C’est le constat fait hier, 18 septembre, par le ministre de (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Déclaration du Front d’Action des (...)
18-09-2017, La rédaction
Mesdames et Messieurs les professionnels des médias, Camarades Secrétaires Généraux du Front d’Action des Syndicats de (...)  

Construction de la route Porto-Novo-Pobè : Ofmas International (...)
18-09-2017, La rédaction
Pas de souci à se faire quant au respect du délai contractuel dans le cadre de la construction de la route (...)