Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Incendie au Marché Dantokpa : Après le drame, repenser à la Cogestion

En lieu et place d’un transfert du Marché Dantokpa à la Mairie de Cotonou, le débat pourrait bien se focaliser sur la question de la Cogestion. En visite hier sur les lieux de l’incendie, Léhady Soglo a tenté d’ouvrir une brèche sur la question.

JPEG - 95.7 ko

« Il est grand temps que l’Etat central et la ville s’assiègent pour discuter de la reconstruction du marché ». Cet appel du Maire de Cotonou, lors de sa visite ce lundi au marché Dantokpa annonce à petit feu une ouverture du débat sur l’épineuse question de la gestion du marché. Pendant plus d’une décennie, le sujet a fait l’objet d’un conflit entre la municipalité d’alors, conduite par Nicéphore Soglo et les gouvernements successifs de Kérékou II et de Boni Yayi. La lutte n’a presque aboutit à rien. La Mairie s’est toujours contentée de simples regrets de ne pouvoir pas moderniser Dantokpa, gérer la question des déchets produits, être associée au déguerpissement des occupants de la berge lagunaire etc. « Soglo Père » est passé, et maintenant le fils retourne le champ, dans l’espoir de saisir autrement le trésor qui y est caché. Surfant sur un nouveau rapprochement de la Rb à la mouvance au lendemain des élections communales, Léhady Soglo se contente d’une démarche apaisée. « Il faut qu’on réfléchisse à la mise en place d’un comité qui va apprécier tous les cas éventuels qui pourraient se produire dans la ville », a-t-il précisé. La démarche pour le moins technique pourrait bien être progressive. Le Maire a pourtant bien de raisons de revendiquer le plus grand marché du Bénin.

Les 2 IM : Incendie, Insalubrité et Modernité
Dantokpa a soif de modernité. Mais, ni l’Etat central, ni la Mairie ne peut seule concrétiser cette ambition. D’abord, parque une gestion solitaire d’une des parties ne saurait aboutir à la décrispation et au respect du droit la gestion du transfert des marchés de Dantokpa, Ganhi et Gbogbanou. Ensuite, la Société de Gestion des Marchés Autonomes (Sogéma), agissant au nom de l’Etat central s’est créée une certaine phobie des usagers à travers une gestion à polémiques dans l’attribution des places et l’échec de la reconstruction annoncée après l’avant dernière incendie. Dantokpa constitue l’un des principaux pollueurs de la ville de par la quantité de déchets produits. Et la Sogema n’est pas parvenu à relever le défi de la propreté. La Municipalité quant à elle cri à un défaut de moyen sur la question et voudrait compter sur les recettes du marché pour y arriver. Il est clair que la municipalité seule ne peut y arriver sans l’appui de l’Etat d’où la nécessité de définir en attendant une reforme constitutionnelle sur le transfert de compétences, un cadre approprié où Sogéma et municipalité peuvent penser ensemble à la modernité du marché.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Coll.)

3-11-2015, La rédaction


CHRONIQUES

Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
Pays organisateur de cette 31ème édition de la Can 2017, le Gabon quitte prématurément la compétition à l’issue des matches de poule. Les portes des (...) Lire  

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1830

Traque des conducteurs de taxi-motos dormant à la belle étoile : (...)
23-01-2017, La rédaction
Décidée le jeudi dernier par le Préfet du département du Littoral, Modeste Toboula, la traque des conducteurs de (...)  

Recensement des agents de la fonction publique : 1331 militaires (...)
23-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Un coup de balaie et la moisson est inadmissible. 1331 militaires fictifs ! Comment a-t-on pu entretenir une telle (...)  

Mise en œuvre du Pag et modernisation du marché Dantokpa : Armand (...)
23-01-2017, La rédaction
Il ne saurait avoir un Bénin entièrement révélé, dans ses aspects économiques et culturels sans des marchés modernes et (...)  

Fabrication des briques en terre battue : Réinventer le bâti pour (...)
19-01-2017, La rédaction
Pour la construction d’infrastructures, résistantes aux intempéries, un choix efficace du matériau est indispensable. (...)