Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Inscriptions au Bac 2016 : Des mesures prises pour éviter des résultats catastrophiques

JPEG - 227.2 ko
des barrières érigées pour décourager les candidats aventuriers

« Iront désormais au Bac béninois, les candidats ayant l’aptitude et le niveau réel. Ceci pour barrer la voie aux candidats aventuriers afin d’éviter les résultats catastrophiques auxquels on assiste chaque année. Ce n’est pas une réforme mais l’application des textes ». Ainsi se résume les propos d’Alphonse da Silva, Directeur de l’Office du baccalauréat (Dob), hier lors du lancement officiel des inscriptions au Bac 2016. A cet effet, pour justifier leur niveau et aptitude, les candidats doivent mettre dans leur dossier le relevé de note du Bepc en ce qui concerne les nouveaux, les relevés du Bepc et du Bac précédent pour les candidats qui ont déjà été au moins une fois à cet examen. Pour le Dob, ces mesures ne sont pas prises pour pénaliser les candidats mais pour rehausser le taux de réussite des candidats à ce premier diplôme universitaire. « Nous ferons un effort pour que le taux de réussite augmente. Ce taux de réussite ne sera pas fabriqué, mais réel. Cela reflétera le niveau réel des candidats et le travail abattu par les vaillants enseignants. Raison pour laquelle nous exigeons le Bepc pour les candidats au Bac car, il y a certains qui n’ont pas du tout le niveau et qui se présente à cet examen. C’est cela qui explique le taux bas et les ajournements qu’on enregistre chaque année. Cette mesure était appliquée aux candidats libres l’année dernière et nous avons obtenu un bon résultat. Raison pour laquelle nous voulons appliquer les textes au niveau des candidats officiels », a expliqué Alphonse da Silva. Ainsi, pour les inscriptions qui ont démarré hier et prendront fin le 29 janvier prochain, obligation est faite à tout candidat d’insérer son relevé de Bepc dans son dossier au risque qu’il soit rejeté. A en croire le Dob, le Bénin n’est pas le premier à appliquer ce teste. Certains pays de la sous-région le font déjà. C’est alors le tour du Bénin de le faire afin de former de bons cadres pour assurer la relève.

18-12-2015, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

Révision en expansion !
29-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Plus de procédure de révision à vive allure ! Plus possible de parler de catimini et d’absence de débat autour du projet introduit à l’hémicycle. Au (...) Lire  

Editorial : L’erreur d’un remaniement
29-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

1ère édition de la dictée de la francophonie : le campus numérique (...)
29-03-2017, Isac A. YAÏ
Sylvanus S. Ahouansou, Rodolphe Akoutey, Youra Moustapha, Ambroise Mèvognon et Espoir Ahissou sont les cinq lauréats (...)  

Gestion des ressources humaines dans le secteur de la santé : Le (...)
29-03-2017, Isac A. YAÏ
Implémenter le logiciel Ihris pour la bonne pratique en matière de gestion des ressources humaines dans le secteur de (...)  

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)