Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Inscriptions au Bac 2016 : Des mesures prises pour éviter des résultats catastrophiques

JPEG - 227.2 ko
des barrières érigées pour décourager les candidats aventuriers

« Iront désormais au Bac béninois, les candidats ayant l’aptitude et le niveau réel. Ceci pour barrer la voie aux candidats aventuriers afin d’éviter les résultats catastrophiques auxquels on assiste chaque année. Ce n’est pas une réforme mais l’application des textes ». Ainsi se résume les propos d’Alphonse da Silva, Directeur de l’Office du baccalauréat (Dob), hier lors du lancement officiel des inscriptions au Bac 2016. A cet effet, pour justifier leur niveau et aptitude, les candidats doivent mettre dans leur dossier le relevé de note du Bepc en ce qui concerne les nouveaux, les relevés du Bepc et du Bac précédent pour les candidats qui ont déjà été au moins une fois à cet examen. Pour le Dob, ces mesures ne sont pas prises pour pénaliser les candidats mais pour rehausser le taux de réussite des candidats à ce premier diplôme universitaire. « Nous ferons un effort pour que le taux de réussite augmente. Ce taux de réussite ne sera pas fabriqué, mais réel. Cela reflétera le niveau réel des candidats et le travail abattu par les vaillants enseignants. Raison pour laquelle nous exigeons le Bepc pour les candidats au Bac car, il y a certains qui n’ont pas du tout le niveau et qui se présente à cet examen. C’est cela qui explique le taux bas et les ajournements qu’on enregistre chaque année. Cette mesure était appliquée aux candidats libres l’année dernière et nous avons obtenu un bon résultat. Raison pour laquelle nous voulons appliquer les textes au niveau des candidats officiels », a expliqué Alphonse da Silva. Ainsi, pour les inscriptions qui ont démarré hier et prendront fin le 29 janvier prochain, obligation est faite à tout candidat d’insérer son relevé de Bepc dans son dossier au risque qu’il soit rejeté. A en croire le Dob, le Bénin n’est pas le premier à appliquer ce teste. Certains pays de la sous-région le font déjà. C’est alors le tour du Bénin de le faire afin de former de bons cadres pour assurer la relève.

18-12-2015, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2520

Dégel de la fronde sociale : Grande prière de la Fondation (...)
23-05-2018, Patrice SOKEGBE
Merci à Allah ! Les fidèles musulmans de la fondation Malèhossou ont exprimé leur reconnaissance à Dieu tout puissant (...)  

Ministère du commerce et de l’industrie : L’Uemoa et le Mci pour la (...)
23-05-2018, Isac A. YAÏ
L’hôtel Azalaï abrite depuis hier, un séminaire national d’information et de sensibilisation sur la législation (...)  

Aménagement du territoire : José Didier Tonato lance l’élaboration (...)
23-05-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Encore 6 mois, et le pôle sud regroupant les communes de l’Atlantique, du Littoral ajoutées à Sèmè-Podji disposera de (...)  

Affaire de 513 kg d’écailles de pangolins saisis à l’aéroport de (...)
18-05-2018, La rédaction
Le tribunal de première instance de Cotonou a rendu son verdict dans l’affaire de 513 kg de pangolins interceptés en (...)