Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Insécurité au Bénin : Recrudescence des braquages à Porto-Novo : une dame attaquée, sa moto emportée

JPEG - 264.3 ko

Les vols à main armée ont repris à Porto-Novo. Après une relative accalmie, la capitale du Bénin risque de plonger à nouveau dans les heures sombres des braquages sanglants. Hier, une dame a encore été la cible des hommes sans foi, ni loi. Sa moto a été emportée par deux malfrats. Son sac aussi, avec son portable, son portefeuille et bien d’autres objets de valeur.

Retour sur les faits
La victime revenait de service lorsqu’elle est tombée dans une embuscade tendue par les deux délinquants devant son portail, non loin du carrefour du centenaire. Une fois pieds à terre, les deux malfrats l’ont menacée avec leurs pistolets automatiques. L’un a pointé son arme sur sa tête, l’autre lui a donné un soufflet, puis s’est emparé de sa moto. Elle s’est évanouie et les deux malfrats se sont volatilisés dans la nature.

La réduction des patrouilles : une cause probable ?
Le retour des vols à main armée à Porto-Novo est peut-être dû à la réduction des patrouilles dans la ville. En réalité, cela fait plusieurs jours que les patrouilles diurnes et nocturnes des forces de sécurité ont substantiellement diminué dans la capitale du Bénin. Et pour cause : le commissaire central adjoint de Porto-Novo a mis aux arrêts de rigueur certains agents du service du corps urbain. Par solidarité, plusieurs de leurs collègues, ayant perçu cette suspension comme une punition injuste, ont décidé de ne plus participer aux patrouilles, laissant les éléments de la brigade anti-criminalité, en nombre insuffisant, faire la ronde. Conséquence : cette faille ouverte dans le système sécuritaire de la ville donne sans doute plus de latitude aux malfrats de mettre en exécution leurs plans machiavéliques et d’opérer en toute quiétude, au grand dam de la population. Le Directeur général de la police nationale, Idrissou Moukaïla, et le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, doivent regarder de plus près cette situation qui, si elle perdure, va saper les efforts consentis par les pouvoirs publics depuis six mois pour contenir le taux d’insécurité dans notre pays.
Fawaz AYAH (Stg)

11-10-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Décès dans les rangs des fidèles de l’église de Banamè : Parfaite et (...)
22-09-2017, Karim O. ANONRIN
Le chef de l’église dite Banamè alias Parfaite et son bras droit Mathias Vigan plus connu sous le nom du pape (...)  

Réforme du système éducatif béninois : Les lycées techniques : Quels (...)
22-09-2017, Patrice SOKEGBE
L’inadéquation entre la formation et l’emploi observée depuis peu amène bon nombre de professionnels du secteur éducatif (...)  

Journée internationale de la Paix : Le Camo et les scouts (...)
22-09-2017, La rédaction
« La paix est une affaire de tous, sans discrimination de région et de religion ». C’est le message porté hier aux (...)  

Descente des avocats dans les prisons : « Nous allons constater (...)
22-09-2017, La rédaction
Du 25 au 29 septembre prochain, les avocats effectuent une descente dans les prisons civiles du Bénin pour apprécier (...)