Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Insécurité au Bénin : Recrudescence des braquages à Porto-Novo : une dame attaquée, sa moto emportée

JPEG - 264.3 ko

Les vols à main armée ont repris à Porto-Novo. Après une relative accalmie, la capitale du Bénin risque de plonger à nouveau dans les heures sombres des braquages sanglants. Hier, une dame a encore été la cible des hommes sans foi, ni loi. Sa moto a été emportée par deux malfrats. Son sac aussi, avec son portable, son portefeuille et bien d’autres objets de valeur.

Retour sur les faits
La victime revenait de service lorsqu’elle est tombée dans une embuscade tendue par les deux délinquants devant son portail, non loin du carrefour du centenaire. Une fois pieds à terre, les deux malfrats l’ont menacée avec leurs pistolets automatiques. L’un a pointé son arme sur sa tête, l’autre lui a donné un soufflet, puis s’est emparé de sa moto. Elle s’est évanouie et les deux malfrats se sont volatilisés dans la nature.

La réduction des patrouilles : une cause probable ?
Le retour des vols à main armée à Porto-Novo est peut-être dû à la réduction des patrouilles dans la ville. En réalité, cela fait plusieurs jours que les patrouilles diurnes et nocturnes des forces de sécurité ont substantiellement diminué dans la capitale du Bénin. Et pour cause : le commissaire central adjoint de Porto-Novo a mis aux arrêts de rigueur certains agents du service du corps urbain. Par solidarité, plusieurs de leurs collègues, ayant perçu cette suspension comme une punition injuste, ont décidé de ne plus participer aux patrouilles, laissant les éléments de la brigade anti-criminalité, en nombre insuffisant, faire la ronde. Conséquence : cette faille ouverte dans le système sécuritaire de la ville donne sans doute plus de latitude aux malfrats de mettre en exécution leurs plans machiavéliques et d’opérer en toute quiétude, au grand dam de la population. Le Directeur général de la police nationale, Idrissou Moukaïla, et le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, doivent regarder de plus près cette situation qui, si elle perdure, va saper les efforts consentis par les pouvoirs publics depuis six mois pour contenir le taux d’insécurité dans notre pays.
Fawaz AYAH (Stg)

11-10-2016, La rédaction


CHRONIQUES

Révision en expansion !
29-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Plus de procédure de révision à vive allure ! Plus possible de parler de catimini et d’absence de débat autour du projet introduit à l’hémicycle. Au (...) Lire  

Editorial : L’erreur d’un remaniement
29-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

1ère édition de la dictée de la francophonie : le campus numérique (...)
29-03-2017, Isac A. YAÏ
Sylvanus S. Ahouansou, Rodolphe Akoutey, Youra Moustapha, Ambroise Mèvognon et Espoir Ahissou sont les cinq lauréats (...)  

Gestion des ressources humaines dans le secteur de la santé : Le (...)
29-03-2017, Isac A. YAÏ
Implémenter le logiciel Ihris pour la bonne pratique en matière de gestion des ressources humaines dans le secteur de (...)  

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)