Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Insécurité grandissante au Bénin : Des véhicules attaqués, des biens emportés, des enfants portés disparus

JPEG - 112.5 ko
Sacca Lafia, ministre de l’intérieur

,
Cotonou renoue progressivement avec l’insécurité. Le calme observé dans la capitale économique depuis quelques mois n’est qu’un trompe-l’œil. En réalité, les malfrats ont changé de tactique et s’en prennent, non plus aux grands centres d’affaires en vue, mais aux particuliers et aux petits commerces. Les faits les plus récurrents et faisant régulièrement l’objet de plaintes restent les casses de véhicules. La stratégie constitue à endommager les pare-brises pour vider les objets de valeur qui se trouvent dans le véhicule. La semaine écoulée, dans la rue la Santé 2 à Kindonou, trois véhicules ont été attaqués. Des appareils de sonorisation, des pneus et même des batteries ont été vidés de ces voitures. C’est un exemple parmi tant d’autres, étant donné que de nombreux autres quartiers de Cotonou, tels que Ste Rita, Agla, Akpakpa, etc. subissent ce retour de l’insécurité. Même les autres villes du pays ne sont pas épargnées.
Les populations qui croyaient être sauvées avec les réformes dans le secteur de la sécurité publique, se plaignent désormais sans cesse. Même les cambriolages deviennent fréquents et se terminent par le vol des objets de valeur ; écrans plasma, ordinateurs portatifs. La nuit, les malfrats n’hésitent pas à s’en prendre aux gens pour les dessaisir de leurs engins ou de leurs biens. Même avec l’interdiction aux Zem de dormir à la belle étoile, ceux qui continuent de passer la nuit sur les espaces publics en font les frais. Hier, autour de 2h du matin, un conducteur de taxi-moto emporté par le sommeil a été attaqué. Sa moto et la recette faite ont été emportées. C’est à croire que le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sacca Lafia dort sur ses ‘’lauriers’’ et pense que comme il n’y a plus de braquages spectaculaires dans la ville, tout se passe à merveille. C’est un leurre, et il urge de repenser à comment mettre en place une politique de prévention contre la pègre qui opère en toute quiétude.

Panique à Cotonou et à Parakou
Déjà trois corps découverts en l’espace d’un mois dans le 1er arrondissement de Cotonou. Les populations d’Akpakpa en général et ceux de Tokplégbé en particulier ne savent plus à quel saint se vouer. La dernière découverte macabre date du 21 février dernier. Le corps de la victime a été retrouvé dans un état de putréfaction. Si certains pensent qu’il s’agit plutôt d’un malade, les observations effectuées par le médecin légiste sur place ne permettent pas de tirer tout de suite des conclusions dans ce sens. Les suspicions vont bon train, surtout que les crimes rituels connaissent de plus en plus une expansion. Plusieurs personnes, enfants comme jeunes, ont été portées disparues ces dernières semaines. La situation est aussi inquiétante dans les autres villes du Bénin, notamment à Abomey-Calavi et à Parakou. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à faire le lien entre les découvertes de cadavres et ces disparitions devenues inquiétantes. Raison de plus pour que les forces de défense et de sécurité, sous l’égide du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, revoient le dispositif sécuritaire pour que règne dans la capitale économique du Bénin, la quiétude toujours recherchée.
Richard AKOTACHAYE (Coll.)

23-02-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Pleins feux sur le bloc progressiste
23-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Les choses se précisent. Le boulevard de la réforme du système partisan se dresse devant la classe politique. Après la mutation de l’alliance des (...) Lire  

Editorial : Macabre ritournelle !
23-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Bepc 2018 : Zero incident au Ceg Houéyiho
10-07-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2610

Regain d’insécurité à Abomey-Calavi : Plusieurs maisons et boutiques (...)
23-07-2018, Isac A. YAÏ
Les malfrats ont repris du service dans la commune d’Abomey-CalAvi. Et pour cause, cette semaine à Aïtchédji et Agori, (...)  

Police républicaine : Nazaire Hounonkpè parle des réformes
23-07-2018, Ambroise ZINSOU
De passage dimanche dernier sur la télévision national, le Directeur général de la Police Républicaine, l’Inspecteur (...)  

Réalisation du Pag volet éducation : Marie Odile Attanasso (...)
19-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les retombées de la visite officielle de la ministre de l’enseignement supérieur, Marie Odile Attanasso au Maroc, du (...)  

Entretien avec Raïmi Paraïso Paka, président de l’Ong Alto (...)
19-07-2018, Karim O. ANONRIN
L’Organisation non gouvernementale panafricaine Action pour la lutte contre la traite des enfants de l’Afrique de (...)