Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Insécurité grandissante au Bénin : Une dame égorgée à Dassa-Zoumè

Dame Vissoh Béatrice n’est plus. Elle a été égorgée dans la nuit du vendredi au samedi dernier dans sa maison au carrefour Y à Dassa-Zoumè. Vraisemblablement, il s’agirait de l’œuvre des cybercriminels abonnés aux fétiches " kinninsi" qui boirait du sang humain. Les enquêtes sont ouvertes à cet effet par la Police républicaine.

JPEG - 301.6 ko

Le drame a mis la population de Dassa en émoi. L’on ignore pour le moment les mobiles de cet acte crapuleux. Les interprétations vont bon train. Certains évoquent un règlement de compte avec son fils unique qui, par le passé a tenté de l’assassiner, alors que d’autres font cas des cybercriminels abonnés au fétiche "kinninsi "qui boirait du sang humain. Selon certaines sources d’information, il y a de cela quelques semaines, plusieurs cybercriminels auraient été arrêtés et déférés à la prison civile d’Abomey par les policiers en poste à Dassa. Depuis ce moment, les cybercriminels auraient juré de mener la vie dure aux habitants de cette localité et environs. Par les temps qui courent, l’insécurité connaît une recrudescence qui inquiète les populations de Dassa. On assiste dans la localité et environs à divers actes de violence et de criminalité.

15 cybercriminels arrêtés à Dassa-Zoumè, plusieurs enfants disparus dans les Collines
Même à l’intérieur du pays, les cybercriminels ont le feu aux fesses. Il y a quelques jours, 15 d’entre eux ont été arrêtés par la Police Républicaine à Dassa-Zoumè. Il s’agit visiblement des « Gaymen » ayant fui Cotonou et environs du fait des opérations coup de poing que mènent les éléments du Gl Nazaire Hounnonkpè, Directeur Général de la Police Républicaine. « Nous sommes engagés à décourager les auteurs de ce phénomène. A aucun moment, la population ne doit céder à la panique. Le système d’alerte est renforcé », a souligné le Dgpr, la semaine écoulée, au cours d’une rencontre des autorités en charge de la sécurité et de la justice avec les têtes couronnées. Avec les dénonciations qui se font à travers les numéros verts 166 et 64004646, la Police met en branle son dispositif et passe à la traque des cybercriminels. Il le fallait d’ailleurs surtout avec les nombreux cas de disparitions d’enfants signalés dans le département des Collines, ces dernières semaines. La situation commence même à inquiéter les populations, surtout avec les cas de meurtres dont celui de dame Vissoh Béatrice à Dassa. Heureusement, la Police Républicaine veille au grain.

3-04-2018, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour ou contre les réformes ? Ce sujet qui semble apparemment vidé reviendra en force lors des débats entrant dans le cadre des législatives du (...) Lire  

En vérité : Le renouveau de l’entreprise
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quitus pour candidater !
16-01-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Formations et recherches universitaires : Laaed souffle sa (...)
23-01-2019, Isac A. YAÏ
Le Laboratoire d’Anthropologie appliquée et d’éducation au développement durable (Laaed) a célébré le samedi dernier au (...)  

Lutte contre la criminalité faunique en 2018 : Saisie d’environ 300 (...)
23-01-2019, Adrien TCHOMAKOU
La lutte contre la criminalité faunique en 2018 n’a pas été vaine. Le gouvernement, les forces de sécurité publique et (...)  

Escroquerie via internet : Deux faussaires tombent dans les (...)
18-01-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Avec l’évolution des Tic, les délinquants font davantage preuve d’ingéniosité. C’est le cas de deux escrocs, l’un étudiant (...)  

Innovation et recherche scientifique : Marie Odile Attanasso (...)
18-01-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Marie Odile Attanasso a inauguré hier, les feux tricolores ‘’made in Bénin’’, installés au carrefour du 10e (...)