Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Invalidation de l’année et suspension d’étudiants à la Flash : Le Synares trouve « injustes » les peines infligées aux étudiants

JPEG - 299.8 ko

Curieuse anecdote dans la crise qui secoue depuis peu l’Université d’Abomey-calavi (Uac). Invité sur la télévision nationale le dimanche dernier, le Professeur Fulgence Afouda, membre de l’intersyndicale des enseignants a préféré soutenir les étudiants. Face à son collègue de la Faculté en crise,le Professeur Maxime da Cruz, Vice-Recteur de l’Uac, il n’a pas hésité à qualifier les décisions prises à l’encontre des étudiants de « disproportionnées ». Le Secrétaire Général du Syndicatnational de la recherche et de l’enseignement supérieur (Synares), croit savoir qu’on ne devrait pas en arriver à une invalidation de l’année. « Depuis juin, le Rectorat décide d’accorder une session de rachat et les étudiants n’ont été informés que le 5 juillet. Alors qu’ils ont manifesté encore le 24 juin pour exiger une session de rattrapage », a fustigé Fulgence Afouda. Mais pour le Vice-Recteur, Maxime da Cruz, les étudiants étaient bel et bien informés par le Recteur Sinsin, et « ont même organisé une assemblée générale à cet effet pour en débattre ». Pour ce dernier, certains ne seraient pas d’accord pour cette option et ont persisté dans la fronde.
Cependant, le syndicaliste ne l’entend pas de cette oreille. Fulgence Afouda ajoute à son réquisitoire la discrimination selon laquelle les autres facultés classiques organisent des sessions de rattrapage alors que ce ne serait pas inscrit au règlement pédagogique de la Flash. Ensuite, il dénonce le non-respect du moratoire accordé aux responsables étudiants et des « irrégularités » dans la tenue du Conseil pédagogique ayant abouti à l’exclusion des 21 étudiants. « Le Conseil devrait inviter les intéressés et les écouter tout au moins. Il devrait y avoir également des représentants des enseignants, des étudiants et du personnel administratif », a-t-il déclaré avant de souligner que certains des exclus seraient en stage lors des perturbations. « Ce n’est pas vrai », a rétorqué le Professeur da Cruz qui demande à son vis-à-vis s’ils en détenaient les preuves. Dans une position défensive, l’autorité a tenu à justifier les contraintes temporelles et l’effectif auxquels le décanat de la Flash est confronté.
Fulgence Afouda a fini par demander au Rectorat de revenir sur sa décision au regard des « irrégularités et des erreurs » qui rendent les sanctions injustes et disproportionnées. Mais, il faudra plutôt faire recours,selon Maxime da Cruz, au Conseil pédagogique de la Flash, instance ayant prononcé la sanction. Et pour cela, les responsables étudiants se doivent de mener une démarche envers leurs enseignants pour obtenir, peut-être une clémence.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

16-08-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)