Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Jacques Ayadji à propos des frais de péage « Chaque citoyen a le devoir de préserver les infrastructures »

Le Directeur Général des infrastructures Jacques Ayadji était hier invité sur Radio Tokpa. A l’occasion, il a été surtout question de l’augmentation des tarifs au niveau des postes de péage et de pesage.

JPEG - 32.1 ko

« Après les études, il fallait multiplier par quatre (04) les anciens prix, mais le gouvernement a dit Non et a estimé que les populations ne devraient pas payer pour l’inaction de l’État et de ses agents. L’option d’aller progressivement a été retenue, et c’est sur cette base que la nouvelle tarification a été élaborée. Aujourd’hui, lorsque vous quittez Cotonou pour Parakou, ce n’est qu’à Diho que vous trouvez un poste de péage. La norme, c’est un péage de 1000f sur 100 km. Donc, lorsque vous prenez la route, vous devez normalement contribuer sur chaque 100 km. Si entre temps, il a été retenu 150 Fcfa à Ekpè, c’est parce qu’on a estimé que les gens ne peuvent pas quitter Cotonou pour Porto Novo et vice versa, et payer les 1000 FCFA ; on a donc réparti ces 1000 FCFA sur tous les péages de la voie côtière. Mais de Cotonou à Diho, il y a rien, d’où les 1000 FCFA retenus à l’époque. Prochainement il y aura Ouègbo qui est déjà là, et nous prenons les dispositions pour le mettre en service.
En conclusion, je comprends les populations, la vie est dure. De l’autre côté, si on est obligé de prendre certaines décisions, il faut comprendre que parfois, on n’a pas le choix. Ce qu’il faut il y a 10 ans pour construire un kilomètre de route, ce n’est pas la même chose qu’il nous faut aujourd’hui, il faut beaucoup plus. Si je suis malade, ce n’est pas parce que le produit qu’on m’a prescrit est amer que je vais refuser de le consommer. Donnez ce qu’on vous demande et soyez exigeants. Il faut nous responsabiliser à cent pour cent. En plus de ça, chaque citoyen a le devoir de préserver les infrastructures ».
Transcription assurée par Roméo Aklozo

3-07-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Une 4ème Can pour les Ecureuils
21-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
S’ils avaient remporté leur précédent match contre la Gambie, qui a eu lieu le 17 novembre dernier à Banjul, celui de dimanche prochain à Cotonou ne (...) Lire  

En vérité : Les bus de la mort
20-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défilé au chevet du Bénin !
20-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Prisonniers exigeants !
19-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’indécente proposition
19-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Cena, sérénité fragilisée !
15-03-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2910

Promotion de la langue française : Le ‟Mois de la francophonie” (...)
21-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci a procédé ce 20 mars à Cotonou, au lancement (...)  

Lutte contre la criminalité faunique au Cameroun : Saisie record (...)
20-03-2019, Adrien TCHOMAKOU
Quatre présumés trafiquants ont été interpelés à Douala au Cameroun avec environ 2 tonnes d’écailles de pangolins et 300 (...)  

Tête-à-tête entre Patrice Talon et Nicéphore Soglo ce jour au palais (...)
20-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
La journée d’hier fut particulièrement chargée pour l‘ancien chef de l’Etat. Après avoir reçu Mohamed Ibn Chambas, (...)  

Uac/Prix international « Award in Excellence and Quality » : Les (...)
20-03-2019, Patrice SOKEGBE
L’Université d’Abomey-Calavi est en train de se faire un nom dans le concert des nations en matière scientifique. Le (...)