Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Journée mondiale de l’enseignant : L’Ong Racine célèbre les enseignants des Collines

JPEG - 244.2 ko

Compliments à l’endroit des enseignantes et enseignants du département des Collines ce 05 octobre décrété, depuis 1994, ’’Journée mondiale de l’enseignant’’. L’Ong Racine appuyée par la Coalition béninoise des organisations pour l’éducation pour tous (Cbo-Ept) a convié les hommes et femmes de l’école béninoise en service dans les Collines au Ceg 1 de Dassa-Zoumé pour célébrer, à l’instar de leurs collègues du monde entier, la reconnaissance de l’importance de leur métier. A l’occasion, les allocutions et prises de parole ont encensé le métier et reconnu son importance extrême pour l’édification d’une nation. Le sous thème : ’’De la qualité de l’enseignant dépend le monde de demain’’, sous lequel sont placées les manifestations en dit long. « Enseigner, c’est transmettre le savoir être, le savoir-faire et le savoir vivre à une personne. De ce fait, l’enseignant est et demeurera toujours une personne pleine de connaissance intellectuelle, capable de transmettre ces trois types de savoir à d’autres personnes. Et pour mieux réussir cette mission, il doit être un modèle dans la société tant dans sa façon de penser que d’agir », a soutenu Edwige Tossah, une représentante des enseignants des Collines. L’occasion a permis de soulever les difficultés liées à la profession et réfléchir à leur résolution. C’est une occasion, a dit Thomas Cakpo, Président de la coalition ’’Cbo-Ept’’, pour se rappeler les difficultés relatives à l’objectif de développement durable numéro 4 (Odd 4) qui appelle à assurer l’accès à une éducation inclusive pour tous. Le Bénin reste confronté, en dépit des nombreux progrès enregistrés grâce aux efforts des divers acteurs, à d’énormes difficultés. « Au titre de ceux-ci : le déficit d’enseignants au primaire, au secondaire et au supérieur. A cela s’ajoutent les multiples revendications quotidiennes relatives aux conditions de vie et de travail », a rappelé Arsène Adifon, Directeur exécutif de l’Ong Racine. Face aux difficultés persistantes, il est opportun d’appeler une fois encore le gouvernement à travailler pour la valorisation et l’autonomisation des enseignants.

11-10-2017, Géraud AGOÏ


CHRONIQUES

En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Ils l’ont tous réclamé. Pendant des années, ils n’ont pas levé le petit doigt pour apporter les corrections nécessaires. Députés pour la plupart, ils (...) Lire  

Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Législatives 2019 : Les magistrats s’approprient des dispositions (...)
20-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la justice, Sévérin Quenum a procédé au lancement des travaux de l’atelier de formation des magistrats (...)  

Aménagement du Territoire : José Tonato installe les membres du (...)
20-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organes de gestion devant favoriser un aménagement harmonieux du territoire sont en train d’être mis en place. Le (...)  

Investissement dans le secteur de l’Energie : Les assurances de (...)
20-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Après la Banque mondiale, le ministre de l’Energie s’est entretenu, le jeudi dernier, avec Oliver Nette, Ambassadeur (...)  

Papa pour la première fois : Merveilleuse histoire de vie après (...)
19-02-2019, La rédaction
L’une des meilleures expériences que peut faire un homme sur terre, est de devenir père. Une responsabilité pas des (...)