Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


La preparation du sodabi : Du vin de palme à la liqueur traditionnelle

JPEG - 82.7 ko

Un grand tonneau rempli de vin de palme posé sur trois petits briques à l’image d’un foyer traditionnel. Un raccord reliant le tonneau à un bidon doté d’un entonnoir tout en passant par une mini citerne remplie d’eau appelée refroidisseur. Nous sommes ici dans un atelier de fabrication de sodabi à Ouédo dans la commune d’Abomey-Calavi. Le sodabi, liqueur traditionnelle, est obtenu à base du vin de palme. « Le vin de palme, une fois versé dans le tonneau, ne doit pas atteindre le seuil du raccord afin de permettre à la vapeur d’y pénétrer. Le tonneau est ensuite fermé. Un feu très ardent est mis sous le tonneau pour amener le contenu à l’ébullition. La vapeur dégagée à cette étape passe alors dans le raccord, est refroidie par le refroidisseur et se transforme en liquide pour atteindre le bidon. Ce liquide est l’alcool. Avec 100 litres de vin de palme, les 20 à 30 premiers litres de liquide sortis sont l’alcool premier degré tandis que le reste prend est dénommé l’alcool faible. Le mélange du fort avec le faible donne la liqueur traditionnelle "Sodabi" », explique Adohoun Aclomitcho, fabricant de Sodabi. Ainsi obtenu, Adohoun Aclomitcho commercialise son Sodabi selon les besoins des clients. « Je le vends selon la demande. Je vends des bidons de 25 litres, de 50 litres et même de 100 litres », précise-t-il.
Cette activité n’est pas sans difficultés. « En ce qui concerne les difficultés, il n’y en pas tellement dans la préparation de cette liqueur. Seulement que les palmiers deviennent de plus en plus rares. Par conséquent, le vin de palme l’est davantage », a-t-il conclu.
Armel LEGBA(Stag)

2-09-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Liaison dangereuse !
28-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ils sont de retour ! Après une courte hibernation, des religieux-politiciens ont décidé de sortir des bois pour se faire à nouveau entendre. Avec (...) Lire  

Editorial : La traque des produits illicites
28-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple tête baissée (...)
24-02-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Enfants sorciers et infanticide rituel.
8-02-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Après la libération des espaces publics à Cotonou : La résistance (...)
28-02-2017, La rédaction
Longeant entre-temps les trottoirs avec parfois des bicoques érigées sur l’espace public, les travailleuses de sexe (...)  

Spécialisation des journalistes : Le groupe ‘’Initiative 12’’ forme (...)
28-02-2017, Isac A. YAÏ
Le devenir du métier de journalisme préoccupe le groupe ‘’ initiative 12’’. C’est dans ce cadre qu’un atelier de (...)  

Mise en œuvre de l’opération Pangea IX : 80 tonnes de médicaments (...)
28-02-2017, La rédaction
Les ministères de la santé et de l’intérieur ont organisé hier une conférence de presse conjointe sur l’opération de (...)  

Gestion au Mtc : Un audit au Fonds des arts et de la (...)
28-02-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Commanditée par la présidence de la République, une mission d’audit du Fonds des arts et de la culture (Fac) conduite (...)