Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


La preparation du sodabi : Du vin de palme à la liqueur traditionnelle

JPEG - 82.7 ko

Un grand tonneau rempli de vin de palme posé sur trois petits briques à l’image d’un foyer traditionnel. Un raccord reliant le tonneau à un bidon doté d’un entonnoir tout en passant par une mini citerne remplie d’eau appelée refroidisseur. Nous sommes ici dans un atelier de fabrication de sodabi à Ouédo dans la commune d’Abomey-Calavi. Le sodabi, liqueur traditionnelle, est obtenu à base du vin de palme. « Le vin de palme, une fois versé dans le tonneau, ne doit pas atteindre le seuil du raccord afin de permettre à la vapeur d’y pénétrer. Le tonneau est ensuite fermé. Un feu très ardent est mis sous le tonneau pour amener le contenu à l’ébullition. La vapeur dégagée à cette étape passe alors dans le raccord, est refroidie par le refroidisseur et se transforme en liquide pour atteindre le bidon. Ce liquide est l’alcool. Avec 100 litres de vin de palme, les 20 à 30 premiers litres de liquide sortis sont l’alcool premier degré tandis que le reste prend est dénommé l’alcool faible. Le mélange du fort avec le faible donne la liqueur traditionnelle "Sodabi" », explique Adohoun Aclomitcho, fabricant de Sodabi. Ainsi obtenu, Adohoun Aclomitcho commercialise son Sodabi selon les besoins des clients. « Je le vends selon la demande. Je vends des bidons de 25 litres, de 50 litres et même de 100 litres », précise-t-il.
Cette activité n’est pas sans difficultés. « En ce qui concerne les difficultés, il n’y en pas tellement dans la préparation de cette liqueur. Seulement que les palmiers deviennent de plus en plus rares. Par conséquent, le vin de palme l’est davantage », a-t-il conclu.
Armel LEGBA(Stag)

2-09-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Le geste du cœur !
26-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’eau potable, bientôt, jaillira dans les Collines ! Allégresse à Bantè, Dassa-Zoumè, Glazoué, Ouessè, Savalou et Savè. L’annonce en vaut la peine. (...) Lire  

En vérité : Après Macron, la Cedeao… !
25-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un éternel recommencement !
25-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’Un en chute libre
24-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Cep 2017 : Un taux de réussite de 65,15%
24-07-2017, Patrice SOKEGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2100

Echanges sur le système éducatif béninois : (...)
26-07-2017, La rédaction
Ils estiment que les curricula de formation doivent être en adéquation avec les domaines d’activités réels qui existent (...)  

Entretien avec le Docteur Orens Avoungnansou sur les maladies de (...)
26-07-2017, Isac A. YAÏ
Les maladies de la prostate tuent de plus en plus les hommes d’un certain âge. Mais ces maladies peuvent être (...)  

Organisation des examens nationaux de Licence : Forum grandes (...)
25-07-2017, Karim O. ANONRIN
L’association des grandes écoles, instituts et universités privés du Bénin dénommée Forum Grandes Ecoles (Fge) a tenu le (...)  

Formation des associations de consommateurs partenaires : (...)
25-07-2017, Isac A. YAÏ
Aider les consommateurs à mieux comprendre les offres de services des opérateurs Gsm. Tel est l’objectif de l’atelier (...)