Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Le ministre de la micro-finance visite le Fnpeej : Naomie Azaria félicite Christophe Vignigbé pour ses résultats

JPEG - 643.2 ko
Naomie Azaria, ministre de la micro-finance

Le Ministre de la Microfinance poursuit sa visite des structures sous tutelle. Vendredi dernier, Naomie Azaria était dans les locaux du Fonds National de Promotion de l’Entreprise et de l’Emploi des Jeunes (Fnpeej). Une prise de contact pour s’imprégner des conditions de travail des agents de cette structure qui joue un rôle important pour l’atteinte des objectifs du Chef de l’Etat en matière de lutte contre le chômage et le sous-emploi.
La première phase de cette tournée a été la visite guidée des lieux. Le ministre a fait le tour de l’ensemble des bureaux. Elle s’est, à chaque fois, entretenue avec les agents et leur a prodigué de sages conseils. L’ancienne ministre en charge de la condition féminine s’est réjouie du nombre relativement élevé de femmes au sein du personnel du Fnpeej. Elle s’est ensuite entretenue avec l’ensemble du personnel réuni dans la salle de conférence. Dans son mot de bienvenue, le Directeur Général Christophe Vignigbé a félicité Naomie Azaria pour sa brillante nomination à la tête du ministère en charge de la microfinance. Rappelant ses exploits aux ministères des sports et du commerce, il s’est dit confiant pour l’atteinte des objectifs fixés à la structure qu’il dirige. Le représentant du personnel a, pour sa part, loué les qualités managériales du DG Christophe Vignigbé et demandé l’appui de la ministre pour la résolution des problèmes qui se posent à la structure.
Prenant enfin la parole, la ministre a félicité l’ensemble du personnel pour la qualité du travail qui se fait au Fnpeej. Elle a rappelé les nombreux efforts que fournit le Chef de l’État pour aider les jeunes à s’autonomiser. Pour Naomie Azaria, depuis l’avènement du Fnpeej, les progrès réalisés par l’équipe de Christophe Vignigbé sont reluisants et substantiels. Elle a encouragé la direction générale et l’ensemble du personnel à maintenir le cap pour des résultats encore plus probants. Il faut dire que le Fnpeej, qui vient d’être certifié Iso 9001 version 2008, gère actuellement un portefeuille de plus de 1000 projets. Il compte obtenir davantage de financements pour aider plus de jeunes et de femmes à lancer leurs projets d’entreprises.

1er-09-2015, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

Editorial : Une décision salvatrice
19-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
C’est un ouf de soulagement pour les étudiants. Ceux inscrits à l’Université de Parakou et qui sont en instance de soutenance viennent de voir une (...) Lire  

En vérité : Sacré bond énergétique !
19-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les larmes de Yayi
18-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dettes de Voyages !
18-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Chronique judiciaire : Emile Madjronon (...)
18-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Les flammes du désespoir
17-04-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2490

Ravip au ministère du Tourisme, de la culture et des sports : (...)
19-04-2018, La rédaction
Les citoyens béninois ou les personnes résidant en République du Bénin sont invités à se rendre dans le centre (...)  

Clôture imminente du RAVIP : Le Président du CNS-BEN mobilise les (...)
19-04-2018, La rédaction
Le Président du Conseil national des supporters du Bénin (Cns-Bénin), Léopold Houankoun a lancé un appel à tous les (...)  

Ravip : Alimi Odoun appelle les retardataires à se faire (...)
18-04-2018, La rédaction
Dernière ligne droite dans le cadre du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). (...)  

Lutte contre l’insécurité au Bénin : Un véhicule haut de gamme braqué (...)
18-04-2018, Isac A. YAÏ
Promptitude et efficacité. Ce sont les mots qui caractérisent désormais les actions de la Police Républicaine, sous (...)