Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Les ‘’revenants’’ sèment la terreur à Cocotomey : Un Egoungoun poignarde à mort un jeune

JPEG - 338.6 ko

Un incident ou une dérive de plus ! Un jeune homme est passé de vie à trépas dans la nuit d’hier après avoir été poignardé par un ‘’revenant’’, connu sous le vocable de Egoungoun en langue locale, une divinité vénérée dans certaines localités. Les faits se sont produits aux environs de 19 heures à Cocotomey, un quartier situé dans la commune d’Abomey-Calavi.
En effet, comme il est de coutume, la sortie des Egoungoun donne lieu à une prestation artistique, culturelle, une sorte de communion entre le monde des vivants et celui de l’au-delà, dans une ambiance généralement festive. Mais les choses ont tourné au vinaigre à Cocotomey ce mercredi 13 juin 2018. Après un moment de danse, un Egoungoun se lança dans la foule, les spectateurs tout joyeux se mirent à courir comme pour lui échapper, c’est le rite. Mais contre toute attente, il sort un couteau, poursuivit un jeune homme qu’il poignarde de dos et de face. La victime tombe au sol. Le maître de cérémonie, chef du couvent, communément appelé ‘’ballè’’, se rendant compte de la gravité des faits, réquisitionne un conducteur de taxi-moto à qui il demande, avec certains adeptes, de conduire le blessé à l’hôpital de zone de Mènontin à Cotonou. Une fois à destination, le corps médical constate que la victime avait déjà rendu l’âme en cours de route.
A l’annonce de cette nouvelle, le conducteur de taxi-moto et ses accompagnateurs voulaient fuir et d’abandonner le corps, mais sur instruction des responsables de l’hôpital, ils ont été maitrisés et remis aux agents de la Police Républicaine qui se sont portés sur les lieux. La police a donc récupéré le corps pour les procédures d’identification de la victime, conduit les personnes interpellées sur les lieux où le crime a été commis en vue de la reconstitution des faits. Informée de la situation, la hiérarchie policière a ordonné que le responsable du couvent ainsi que toutes les personnes impliquées dans cette affaire soient systématiquement interpellés et présentés au procureur.
Richard AKOTCHAYE

14-06-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Quelle échéance pour la Cité ministérielle ?
23-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
C’est la saison du lancement des grands travaux. Après deux ans et demi d’exercice du pouvoir, Patrice Talon est plus que jamais déterminé à marquer (...) Lire  

En vérité : Vivement les travaux !
22-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Appui diplomatique pour Pag (...)
22-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2730

4ème édition de la Course Rose : Canal+ et Oasis Bénin, ensemble (...)
23-10-2018, Isac A. YAÏ
Le cancer d seinu prend de plus en plus d’ampleur au Bénin. Pour sensibiliser les jeunes afin qu’ils puissent prendre (...)  

Semaine Africa Code Week : Ac-Feg forme 35 filles du Ceg (...)
23-10-2018, Isac A. YAÏ
Du 22 au 28 octobre prochain se déroule au Collège d’enseignement général (Ceg) Ahossou-Gbéta dans la commune (...)  

Sécurité de l’espace portuaire en Belgique : Le port d’Anvers mis (...)
23-10-2018, Adrien TCHOMAKOU
En plus de ses énormes darses, ses impressionnantes grues et son grand volume, le Port d’Anvers en Belgique doit sa (...)  

Lutte contre l’insécurité en période de fêtes de fin d’année : Le Dgpr (...)
23-10-2018, Adrien TCHOMAKOU
Les populations n’ont rien à craindre quant à leur sécurité pour la période des fêtes de fin d’année. Tout comme l’année (...)