Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre la fraude fiscale : La douane met sous scellé les stations-services de la Sonacop

JPEG - 27.2 ko

Enième scandale à la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop) ! Depuis hier, la Direction générale des douanes et droits indirects a mis sous scellé plusieurs stations-services de la Sonacop à Cotonou et environs. Il s’est agi de la suite logique d’une enquête menée par la Direction des enquêtes douanières, qui a débouché sur la découverte de grosses manœuvres de fraude fiscale qui ont longtemps échappé, peut-être à dessein, au système de vérification. Or, sous ce soleil, tout finit par ce savoir. Comme le dit l’adage, tous les jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire.
En effet, toutes les marchandises conduites en douane, y compris celles bénéficiant d’exemption des droits et taxes de douane, doivent faire objet d’une déclaration en détail. Et de source douanière, c’est à ce stade de la procédure de dédouanement à l’importation qu’opère la mafia de la Sonacop, sans doute avec la complicité de plusieurs agents non encore identifiés, qui font une imposition sur la base d’une fausse déclaration. Car, la Sonacop a pris l’habitude de minorer la quantité de produits pétroliers importés. La supercherie à fait son chemin, et le manque à gagner pour la douane est énorme. Une chose est sûre, la Direction des enquêtes douanières vient de mettre un terme à cette sous-estimation de l’approvisionnement en carburant de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers, et plusieurs stations-services de l’entreprise ont été mises sous scellé pour permettre à la douane de rentrer en possession de son dû. La suite, les enquêtes vont se poursuivre et les faussaires vont répondre de leurs actes. De sources concordantes, on apprend qu’un ancien Directeur général de la douane est impliqué dans cette affaire. Et au moment où nous mettions sous presse, la dernière information est relative à la saisine de la police nationale par le procureur de la République près le tribunal de première instance, de première classe de Cotonou aux fins d’ouvrir une enquête pour élucider ce dossier. Affaire à suivre.

29-12-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont dans l’attente des élections professionnelles. Les centrales et confédérations syndicales rongent leur frein. Depuis 8 ans, plus rien n’a (...) Lire  

Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un visionnaire pour foot malade (...)
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tournant décisif !
16-07-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Bepc 2018 : Zero incident au Ceg Houéyiho
10-07-2018, La rédaction
Bepc 2018 : Zero incident au Ceg Houéyiho
10-07-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2610

Réalisation du Pag volet éducation : Marie Odile Attanasso (...)
19-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les retombées de la visite officielle de la ministre de l’enseignement supérieur, Marie Odile Attanasso au Maroc, du (...)  

Entretien avec Raïmi Paraïso Paka, président de l’Ong Alto (...)
19-07-2018, Karim O. ANONRIN
L’Organisation non gouvernementale panafricaine Action pour la lutte contre la traite des enfants de l’Afrique de (...)  

Pour commerce illégal des produits de faune : 6 trafiquants (...)
18-07-2018, La rédaction
Ils sont privés de liberté depuis le 14 juin 2018 et devront poursuivre leur séjour derrière les barreaux pour encore (...)  

Transfèrement au Bénin : Kikissagbé Godonou Bernard remis aux (...)
17-07-2018, Isac A. YAÏ
C’est désormais chose faite. Le prévenu Kikissagbé Godonou Bernard alias Kgb est désormais remis aux autorités (...)