Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre la vente illicite des médicaments : Le Gouvernement passe à l’offensive

JPEG - 111.1 ko

Tristesse et désolation dans le rang des vendeurs de faux médicaments. Alors qu’ils s’y attendaient le moins, une horde de policiers et de militaires ont envahi, le vendredi dernier, les principaux marchés informels d’approvisionnement en produits pharmaceutiques. Il ne reste plus rien du fameux marché Adjégounlè situé au cœur de Dantokpa et réputé pour alimenter la chaîne d’approvisionnement des revendeurs de Cotonou et environs. Les boutiques sont spontanément défoncées et vidées de leur contenu. Cartons de comprimés, de gélules et même de matériels médicaux ont été saisis, emballés, puis convoyés à une destination pour le moment inconnue. Au regard des va-et-vient incessants des camions de l’armée et de l’Agence nationale de protection civile, réquisitionnés pour la circonstance, la moisson équivaut à plusieurs tonnes de médicaments.
C’est un choc pour les vendeurs jusque-là épargnés par la lutte amorcée depuis plusieurs années. Impuissants face à la répression, ils n’ont eu les yeux que pour pleurer. « Ce qui se passe nous dépasse. Depuis que l’opération a commencé, je suis tombée malade. Nous n’avons pas l’argent. Ce sont des prêts, des épargnes etc. Le Chef de l’Etat n’a qu’à mener progressivement la lutte compte tenu du coût social. Sinon, nous allons en mourir », déclare une vendeuse du marché Dantokpa.
Faut-il le souligner, ce démantèlement des marchés d’approvisionnement en faux médicaments intervient près de 5 mois après l’adoption en Conseil des ministres, de l’opération « Pangea 9 ». Cette opération vise à démanteler les réseaux de trafiquants de faux médicaments et à engager des poursuites judiciaires contre les personnes impliquées. Elle a pour but également d’intercepter, saisir et détruire les stocks de médicaments provenant du commerce et du trafic illicite de médicaments. Cette campagne mobilise cinq ministères dont ceux de la sécurité publique et de la défense, déjà à l’œuvre à travers cette opération de saisie.

27-02-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
La nouvelle est encore fraîche. Pour une surprise, c’en est une. Hervé Hehomey a été débarqué du gouvernement. En tournée dans la partie septentrionale (...) Lire  

En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Vie des couples : Les femmes ménagères, des êtres aux mille (...)
20-09-2017, La rédaction
Elles sont nombreuses, les femmes qui n’ont de dévotion que pour leur foyer. Consacrées en permanence aux activités (...)  

Amélioration du système éducatif au secondaire : Lucien Kokou lance (...)
20-09-2017, La rédaction
Le Ministre de l’Enseignement Secondaire de la Formation Technique et Professionnelle, Lucien Kokou, a lancé le (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Le vrai visage de l’école
20-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Les cours dans les établissements publics ne se dispenseront pas sur les chaînes de radio et de télévision, encore (...)  

Interview avec Dr Stéphane Hountovo, Gynécologue-Obstétricien au (...)
20-09-2017, La rédaction
La dysménorrhée ou règles douloureuses est une douleur qui précède, accompagne ou suit la menstruation 30 à 50% des (...)