Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre les grossesses en milieu scolaire : L’Ong Rehoboth sensibilise les acteurs du système éducatif

Sensibiliser les acteurs du système éducatif sur la Charte de bonnes pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels. Tel est l’objectif de l’Ong Rehoboth en faisant un plaidoyer le vendredi dernier à l’école primaire publique de Ganvè à Ouidah. Ainsi, en présence des chefs de circonscriptions scolaires, des Directeurs, censeurs, et enseignants, Chantal Dovonou et son équipe ont plaidé pour la répression des abus sexuels en milieu scolaire. Pour elle, ce phénomène fait des centaines de filles déscolarisées, gâchant ainsi leur avenir. « Conscient de ce fait, l’Etat béninois a adopté plusieurs textes dont la Charte de bonnes pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels », a-t-elle précisé. A l’en croire, cette Charte permet à toutes les catégories d’acteurs du secteur de l’éducation de jouer convenablement leur rôle pour éviter les grossesses en milieu scolaire. Ainsi, les enseignants, les parents d’élèves, les vendeuses et même les gardiens d’école ont des engagements à prendre pour que le phénomène des grossesses en milieu scolaire n’existe plus dans les écoles.
Il est revenu à Florent Zinsou Bonou, coordonnateur du projet Cipcre d’exposer au public ce que c’est que l’abus sexuel. A l’en croire, l’abus sexuel est un acte au cours duquel un enfant est utilisé à des fins sexuelles avec ou sans son consentement. « Les causes de ce phénomène sont nombreuses. Mais la plus importante est la démission des parents. Par exemple, quand des parents sont incapables d’assurer le petit déjeuner de leurs filles, ces dernières seront victimes des abus sexuels », a-t-il indiqué. Pour les Directeurs et censeurs présents à cette séance, quand on parle de grossesses ou d’abus sexuels en milieu scolaire, les regards sont souvent focalisés sur les enseignants, alors que le plus souvent, les auteurs de ces actes sont hors du système éducatif. Ils ont donc invité les responsables de l’Ong Rehoboth de poursuivre leurs actions de sensibilisation à l’endroit des autres couches intéressées par la question.

17-10-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)