Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre les grossesses en milieu scolaire : L’Ong Rehoboth sensibilise les acteurs du système éducatif

Sensibiliser les acteurs du système éducatif sur la Charte de bonnes pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels. Tel est l’objectif de l’Ong Rehoboth en faisant un plaidoyer le vendredi dernier à l’école primaire publique de Ganvè à Ouidah. Ainsi, en présence des chefs de circonscriptions scolaires, des Directeurs, censeurs, et enseignants, Chantal Dovonou et son équipe ont plaidé pour la répression des abus sexuels en milieu scolaire. Pour elle, ce phénomène fait des centaines de filles déscolarisées, gâchant ainsi leur avenir. « Conscient de ce fait, l’Etat béninois a adopté plusieurs textes dont la Charte de bonnes pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels », a-t-elle précisé. A l’en croire, cette Charte permet à toutes les catégories d’acteurs du secteur de l’éducation de jouer convenablement leur rôle pour éviter les grossesses en milieu scolaire. Ainsi, les enseignants, les parents d’élèves, les vendeuses et même les gardiens d’école ont des engagements à prendre pour que le phénomène des grossesses en milieu scolaire n’existe plus dans les écoles.
Il est revenu à Florent Zinsou Bonou, coordonnateur du projet Cipcre d’exposer au public ce que c’est que l’abus sexuel. A l’en croire, l’abus sexuel est un acte au cours duquel un enfant est utilisé à des fins sexuelles avec ou sans son consentement. « Les causes de ce phénomène sont nombreuses. Mais la plus importante est la démission des parents. Par exemple, quand des parents sont incapables d’assurer le petit déjeuner de leurs filles, ces dernières seront victimes des abus sexuels », a-t-il indiqué. Pour les Directeurs et censeurs présents à cette séance, quand on parle de grossesses ou d’abus sexuels en milieu scolaire, les regards sont souvent focalisés sur les enseignants, alors que le plus souvent, les auteurs de ces actes sont hors du système éducatif. Ils ont donc invité les responsables de l’Ong Rehoboth de poursuivre leurs actions de sensibilisation à l’endroit des autres couches intéressées par la question.

17-10-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
« Qui va loin ménage sa monture ». S’inspirant de cette sagesse populaire, elle engage les grandes manœuvres. Dans la perspective des scrutins à (...) Lire  

En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les indésirables sacs plastiques
12-06-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)