Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre les grossesses en milieu scolaire : L’Ong Rehoboth sensibilise les acteurs du système éducatif

Sensibiliser les acteurs du système éducatif sur la Charte de bonnes pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels. Tel est l’objectif de l’Ong Rehoboth en faisant un plaidoyer le vendredi dernier à l’école primaire publique de Ganvè à Ouidah. Ainsi, en présence des chefs de circonscriptions scolaires, des Directeurs, censeurs, et enseignants, Chantal Dovonou et son équipe ont plaidé pour la répression des abus sexuels en milieu scolaire. Pour elle, ce phénomène fait des centaines de filles déscolarisées, gâchant ainsi leur avenir. « Conscient de ce fait, l’Etat béninois a adopté plusieurs textes dont la Charte de bonnes pratiques pour la protection des élèves contre les abus sexuels », a-t-elle précisé. A l’en croire, cette Charte permet à toutes les catégories d’acteurs du secteur de l’éducation de jouer convenablement leur rôle pour éviter les grossesses en milieu scolaire. Ainsi, les enseignants, les parents d’élèves, les vendeuses et même les gardiens d’école ont des engagements à prendre pour que le phénomène des grossesses en milieu scolaire n’existe plus dans les écoles.
Il est revenu à Florent Zinsou Bonou, coordonnateur du projet Cipcre d’exposer au public ce que c’est que l’abus sexuel. A l’en croire, l’abus sexuel est un acte au cours duquel un enfant est utilisé à des fins sexuelles avec ou sans son consentement. « Les causes de ce phénomène sont nombreuses. Mais la plus importante est la démission des parents. Par exemple, quand des parents sont incapables d’assurer le petit déjeuner de leurs filles, ces dernières seront victimes des abus sexuels », a-t-il indiqué. Pour les Directeurs et censeurs présents à cette séance, quand on parle de grossesses ou d’abus sexuels en milieu scolaire, les regards sont souvent focalisés sur les enseignants, alors que le plus souvent, les auteurs de ces actes sont hors du système éducatif. Ils ont donc invité les responsables de l’Ong Rehoboth de poursuivre leurs actions de sensibilisation à l’endroit des autres couches intéressées par la question.

17-10-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Les Pme à l’honneur
26-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Bonne nouvelle pour les amoureux de la libre entreprise. Le gouvernement entend leur faciliter la tâche. Il faut croire qu’à l’avenir la promotion de (...) Lire  

Editorial : La rançon de l’alcoolisme !
26-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Chirurgie révélatrice !
25-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Malanville : prévenir d’autres (...)
25-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Regard sur projet à Ouèdo !
24-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Heureuse décision !
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Communication via internet : Le Gouvernement annule la taxe, les (...)
24-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Patrice SOKEGBE
Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2700

Sécurité routière : Le Code de la route du Bénin, bientôt une (...)
26-09-2018, La rédaction
Le processus d’actualisation des textes réglementant l’usage des voies routières ouvertes à la circulation publique au (...)  

Sécurisation des frontières : Les douaniers béninois formés par les (...)
26-09-2018, Patrice SOKEGBE
Dans sa quête permanente de la perfection, en vue de l’amélioration de son dispositif de répression et de sécurisation (...)  

Promotion des investissements : L’Apiex installe la filiale (...)
25-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le Directeur général de l’Agence béninoise pour la promotion des investissements et des exportations (Apiex), Laurent (...)