Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Malgré la rencontre d’hier avec l’autorité de tutelle : Le Syntra-Justice maintient la pression jusqu’à vendredi prochain

JPEG - 83.6 ko

Il faudra attendre vendredi prochain pour connaître le dénouement ou non de la crise qui secoue une partie du secteur de la justice depuis quelques jours. Malgré la rencontre tenue hier avec l’autorité de tutelle, le Syntra-Justice ne faiblit pas. Du moins, jusqu’à ce que la base ne décide autrement au cours d’une assemblée générale projetée pour se tenir le 12 août prochain. De sources proches du syndicat, des promesses ont été faites par les autorités pour rassurer les grévistes. Mais ces derniers se veulent pour le moment attentistes et réalistes. Ainsi, en attendant une assemblée générale pour décider de la conduite à tenir, la paralysie et le boycott des activités des juridictions, de la chancellerie et des autres structures sous tutelle entamés cette semaine continuent. En effet, au cours de leur assemblée générale le vendredi dernier, les travailleurs membres du Syntra-Justice ont fait le constat que les grèves d’avertissement enclenchées la semaine écoulée n’ont pas véritablement prospéré. D’où la décision prise par Kuassi Cakpo Bessé et ses camarades du Syntra-Justice de passer de 48 heures à 72 heures de grève, avec tacite reconduction.
Ces travailleurs membres du Syntra-Justice réclament l’adoption de l’avant-projet du décret portant statuts particuliers des corps des personnels judiciaires, la titularisation des agents recrutés depuis 2011, la reprise du nouveau décret portant attributions, organisation et fonctionnement du ministère de la justice, le reversement des occasionnels omis et la modification du décret portant frais de justice et de police criminelle. Le Syntra-justice entend obtenir le rappel des avantages statutaires de 2008 à 2013 au profit des agents contractuels de l’Etat, la modification et la correction des irrégularités contenues dans le décret portant allocation d’indemnités aux agents des cours d’appels. L’organisation des concours professionnels pour le compte de l’année 2016 et l’élaboration d’un plan de carrière, et d’un plan de formation triennal au profit du personnel constituent également des points inscrits dans la plateforme revendicative du Syntra-justice.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

10-08-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)