Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mauvaise gestion des fonds additionnels : Le Dgpr menace

JPEG - 301.6 ko

106 agents de la Police Républicaine sont épinglés pour mauvaise gestion des ressources additionnelles. Les mis en cause ont été écoutés, dans la journée de ce lundi 26 février 2018, à la Direction générale à Cotonou. De la confrontation avec le Directeur général des ressources humaines (Drh), le contrôleur général de police, Sèdohoun Kossi, ils n’ont pu démentir, les faits qui leur sont reprochés. Conséquence : il leur a été notifié qu’ils seront bientôt soumis à des sanctions aussi bien administratives que disciplinaires. Il faut noter que les fonds additionnels sont institués pour pallier le manque criant de ressources dont se plaignaient souvent les forces de sécurité publique et qui constituait un handicap à l’exécution de leurs cahiers de charges. Paradoxe, l’instauration de ce fonds a déchaîné des appétits malsains. Le tout premier contrôle effectué il y a quelques mois, a révélé de nombreuses irrégularités dans la gestion desdites ressources. Certains agents comptables ont même écopé des arrêts de rigueur. Aujourd’hui, la nouvelle moisson prouve à suffisance que la corruption, la gabegie sont des maux qui ont la peau dure sous nos cieux. Mais en face, depuis l’avènement du régime du Nouveau départ, la détermination à enrayer le mal est aussi de la même taille. Le Gl Hounnonkpè s’est armé pour la cause. Aucune compromission ne sera de mise. Il a déjà rendu publique la liste des personnes concernées par ces actes de dilapidation des ressources publiques. Le Directeur général de la Police Républicaine met un point d’honneur sur l’éthique et la morale, et appelle à une gestion rationnelle des fonds additionnels pour le bon fonctionnement des unités et par ricochet pour une meilleure sécurisation des personnes et des biens. A l’en croire, tout manquement à ce devoir républicain, donnera lieu à des mesures coercitives. Les agents sont prévenus. Autre temps, autres mœurs.

27-02-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Une 4ème Can pour les Ecureuils
21-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
S’ils avaient remporté leur précédent match contre la Gambie, qui a eu lieu le 17 novembre dernier à Banjul, celui de dimanche prochain à Cotonou ne (...) Lire  

En vérité : Les bus de la mort
20-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défilé au chevet du Bénin !
20-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Prisonniers exigeants !
19-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’indécente proposition
19-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Cena, sérénité fragilisée !
15-03-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2910

Promotion de la langue française : Le ‟Mois de la francophonie” (...)
21-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci a procédé ce 20 mars à Cotonou, au lancement (...)  

Lutte contre la criminalité faunique au Cameroun : Saisie record (...)
20-03-2019, Adrien TCHOMAKOU
Quatre présumés trafiquants ont été interpelés à Douala au Cameroun avec environ 2 tonnes d’écailles de pangolins et 300 (...)  

Tête-à-tête entre Patrice Talon et Nicéphore Soglo ce jour au palais (...)
20-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
La journée d’hier fut particulièrement chargée pour l‘ancien chef de l’Etat. Après avoir reçu Mohamed Ibn Chambas, (...)  

Uac/Prix international « Award in Excellence and Quality » : Les (...)
20-03-2019, Patrice SOKEGBE
L’Université d’Abomey-Calavi est en train de se faire un nom dans le concert des nations en matière scientifique. Le (...)