Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Militarisation du campus d’Abomey-Calavi : Les étudiants composent ce jeudi avec la peur au ventre

JPEG - 299.8 ko

Trois véhicules de maintien de d’ordre (Vmo), deux camionnettes, deux anti émeutes, plusieurs voitures de la police et de la gendarmerie. C’est l’arsenal déployé depuis samedi dernier à l’université d’Abomey-Calavi afin de contraindre les étudiants à quitter les résidences universitaires. La tracasserie , selon certains étudiants ,est de plus en plus inquiétante. « D’une façon brusque, ils nous ont annoncé le vendredi que nous allons vider les cabines et en cas de refus, 300 militaires et policiers viendront tôt le lendemain nous sortir à coup de matraque et de gaz lacrymogène », a déclaré Justine, étudiante en Sciences juridiques à la Faculté de droit et de sciences politiques. C’est ainsi que, très tôt le lendemain matin, le campus a été pris d’assaut par une horde de militaires et de policiers. Sosthène, étudiant en anglais à la Faculté des lettres arts et science humaine (Flash) estime que ces tracasseries ne s’expliquent nullement. « Pour nous amener à quitter les cabines, ils n’ont aucunement besoin de l’intervention d’un tel arsenal militaire. Pis, ces hommes en uniformes nous donnent cinq minutes pour quitter les cabines », laisse-t-il entendre. Cette situation est jugée lamentable et déplorable par Faustin, étudiant à la Flash. Pour Fidel Bokossa, président de l’Union nationale des Etudiants du Bénin, « Le campus est un lieu du savoir et cette manière de procéder ne rassure pas les étudiants ». Toutefois, Cette situation n’a pas empêché les autorités rectorales d’annoncer la reprise des activités académiques.

La session pour jeudi prochain
Ainsi, la session de rattrapage tant réclamée par les étudiants démarre officiellement le jeudi 13 août 2015, a annoncé hier Louis Gbédjissi, vice-doyen de la faculté des sciences et techniques (Fast). Et contrairement aux rumeurs faisant état de l’annulation de cette session de rattrapage, le chargé des affaires académiques a insisté sur la tenue effective de cet examen. De même, concernant la fermeture du campus par les forces de l’ordre, le corps rectoral a déclaré que cette mesure vise à assurer la sécurité des étudiants. Toutefois, a rassuré Louis Gbédjissi, « Les portes de l’université seront ouvertes à partir de ce soir ou demain au plus tard ». Il n’a pas oublié d’ajouter que les dates des compositions seront actualisées. Par ailleurs, il est à souligner que la programmation des compositions à la Fast est désormais affichée le long de la clôture du campus où de nombreux étudiants, cahiers et stylos en main, prennent connaissance des matières ainsi que des jours de composition.

Le Bureau d’union d’entité (Bue) réagit
Interrogé sur la tenue ou non des compositions, le président du Bureau d’union d’entité (Bue) de la Fast a exprimé son désaccord. ‘’Nous ne pouvons pas composer dans ces conditions. Les étudiants n’ont même pas accès à l’université et les résidents sont chassés. Nous ne sommes psychologiquement pas prêts pour composer, vu la menace à laquelle nous sommes exposés », a-t-il affirmé. En somme, les étudiants sont prêts à reprendre le chemin des cours. Ceci dans l’intérêt de tous.
Dios CHACHA (Coll)

12-08-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Les Cauris au gré des intérêts !
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un, deux et déjà trois départs officiels…Le rêve du ‘‘Après nous, c’est nous’’ des Fcbe tourne carrément au cauchemar. Dix mois après l’échec à la (...) Lire  

En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Saint Valentin version (...)
10-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Enfants sorciers et infanticide rituel.
8-02-2017, La rédaction
Enfants sorciers et infanticide rituel.
8-02-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Moudassirou Bachabi, Secrétaire Général de la Cgtb : « Si en plus du (...)
21-02-2017, La rédaction
En marge du conseil confédéral ordinaire de la Confédération Générale des Travailleurs du Bénin (Cgtb), le samedi (...)  

LA LIBERATION DES ESPACES ET DOMAINES PUBLICS IRREGULIEREMENT (...)
21-02-2017, La rédaction
1- Depuis le début de cette année, des opérations sont en cours, sur ordre du premier Gouvernement du Nouveau Départ, (...)  

Première rencontre des opérateurs Gsm avec les conseillers : (...)
20-02-2017, Isac A. YAÏ
Les conseillers de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) ont eu une (...)  

Incendie à l’usine 2 de la Sodeco de Parakou : 50 tonnes de coton (...)
20-02-2017, Patrice SOKEGBE
L’usine 2 de la Société pour le développement du coton (Sodeco) de Parakou a été le théâtre vendredi dernier d’un (...)