Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mise en œuvre de l’opération Pangea 9 : Malèhossou plaide pour la libération des vendeuses incarcérées

JPEG - 92.2 ko

La répression de la vente illicite de médicaments fait réagir l’honorable El Hadj Malèhossou. Face aux hommes des médias hier, aux côtés de plusieurs dignitaires musulmans, il a salué la détermination du Gouvernement à lutter contre la criminalité pharmaceutique. Cependant, en raison de la crise sociale que traverse le pays, l’honorable Yacoubou Malèhossou a plaidé pour que soient libérée les contrevenants mis sous mandat de dépôt. « Nous demandons la clémence du Chef de l’Etat, le Président Talon, afin qu’il puisse accorder la grâce présidentielle aux commerçants qui se sont retrouvés en prison », a-t-il plaidé. Ensemble avec les imams présents à cette conférence de presse, El Hadj Malèhossou a rassuré de ce que les acteurs de cette vente prendront conscience des conséquences dommageables de ce commerce illicite. De même, compte tenu du déficit de la couverture du territoire en pharmacies, l’ancien député a encouragé le Gouvernement à mettre en œuvre une politique efficace d’accessibilité aux médicaments génériques, à des prix abordables. La situation de crise ayant divisé les professionnels de la pharmacie en deux Ordres préoccupe également El Hadj Yacoubou Malèhossou. Il suggère que le Président Talon, père de la nation puisse mettre en œuvre à nouveau son management pour réconcilier les deux camps, comme il a réussi à le faire dans la crise des protestants et celle ayant divisé la famille du football du Bénin.
Au cours de cette conférence de presse, les réformes mises en œuvre sous le Nouveau départ dont l’opération de libération des espaces publics n’ont pas été occultées. Tout en saluant cette mesure qui vise la modernisation des principales villes du Bénin et l’assainissement du cadre de vie des populations, Yacoubou Malèhossou n’a pas manqué de faire un plaidoyer pour soulager les peines des populations. En réalité, avec l’annonce des pluies, les propriétaires des boutiques, notamment les bonnes dames sont exposées puisque ne bénéficiant plus d’auvent de protection. Pour l’ancien député, il ne s’agit pas de permettre aux occupants de recoloniser l’espace mais, il faut une tolérance exceptionnelle pour laquelle il souhaite l’indulgence du Gouvernement.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

9-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
On a du mal à le croire. Mais, les images prises par des journalistes de CNN nous obligent à nous rendre à l’évidence. Dans la Libye d’aujourd’hui, (...) Lire  

Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Cité éclairée, conseillers acclimatés (...)
16-11-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : La pelouse de la honte
15-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Mètognon écouté par (...)
20-11-2017, Patrice SOKEGBE
L’ancien Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) Laurent Metongnon (...)  

Visite de terrain de l’Association interprofessionnelle du Coton : (...)
20-11-2017, La rédaction
Une délégation de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic a effectué du 16 au 17 novembre 2017, une visite (...)  

Affaire placement des Fonds de la Cnss : Laurent Mètognon convoqué (...)
17-11-2017, La rédaction
Il est invité à se présenter ce jour à la Brigade économique et financière (Bef) de Cotonou. Luis, c’est Laurent (...)  

Inscriptions (dm2-Patrice) Report des inscriptions payantes dans (...)
17-11-2017, Patrice SOKEGBE
Plus de peur que de mal, un débat de fond en gestation Il y a quelques semaines, le monde universitaire a reçu (...)