Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au Synagab

JPEG - 264.3 ko

Le Directeur Général de la Police Nationale, le Contrôleur général de Police Idrissou Moukaila et son adjoint, ont rencontré le lundi 28 août 2017, le bureau national du Syndicat des gardiens de la paix et brigadiers de police (Synagab). Au menu de leur entretien, les mises aux arrêts de rigueur des policiers ces dernières semaines et autres dossiers brûlants. Avec des arguments solides et convaincants, la hiérarchie policière a démontré que les sanctions infligées aux forces de l’ordre respectent les règles en vigueur en République du Bénin. Elle a expliqué que plusieurs voies de recours s’offrent aux mis en cause. Le contrôleur général de police Idrissou Moukaila a dopé le moral de la troupe, à travers les membres du Bureau national du Synagab. Ces derniers lui ont exprimé leur détermination sans faille à l’accompagner pour la réussite de sa mission républicaine. En effet, le Synagab a remercié le Dgpn pour son ouverture d’esprit et son sens patriotique. Il n’a pas manqué de lui rappeler le payement des rappels sur soldes relatifs à l’application des nouveaux indices du décret 2016-137.

*NOTE D’INFORMATION*
_N°005-2017/SYNAGAB-POLICE-BÉNIN_

Camarades Salut !

En vous renouvelant l’engagement du BUREAU NATIONAL SYNAGAB-POLICE, et en vous remerciant de l’engagement syndical emprunt de discipline et de responsabilité dont vous faites preuves au quotidien,
Le bureau National passe par le présent communiqué pour vous faire le compte rendu de sa rencontre avec le Directeur Général de la Police National, le *CGP MOUKAILA IDRISSOU* et son adjoint, tenue le Lundi 28 Août 2017.
Camarades syndiqués de *SYNAGAB-POLICE-BÉNIN*, l’audience accordée au Bureau du SYNAGAB-POLICE par le DGPN s’est articulée autour de cinq points essentiels :
*1* Dans un premier temps, l’autorité a commencé par dire sa peine de constater que le laxisme continue dans nos rangs. Avec la dynamique du gouvernement actuel, nous avons le devoir de faire preuve de responsabilité professionnel avant de réclamer nos droits. Ainsi l’autorité invite le Syndicat à travailler dans ce sens.
Il est déjà prometteur que le Slogan du SYNAGAB-POLICE soit *SERVICE- HONNEUR ET DIGNITÉ.* Nous devons alors prioriser le *SERVICE* .
*2-L’autorité a promis associer* désormais le *SYNAGAB-POLICE à toutes les activités touchant la carrière des Fonctionnaires de POLICE.* Je suis le père de famille, je ne saurais rejeter aucun enfant a-t-il ajouté.

*3-* Le SYNAGAB-POLICE n’a pas manqué d’appeler l’attention de l’autorité sur le fait que le *SYNAGAB-POLICE* n’a pas reçu une lettre d’invitation afin de prendre part aux activités de la commission qui devrait poursuivre certains travaux à partir du Mardi 29/08/2017. L’autorité en faisant remarquer que cette commission est mise sur pied il y a bien longtemps, a toutefois promis de corriger le tir afin que le *SYNAGAB-POLICE* joue pleinement son rôle.
*4-* Le SYNAGAB-POLICE a cherché a être rassuré sur les rappels sur soldes relatifs à l’application des nouveaux indices du décret 2016-137. L’autorité a dans un premier temps notifié au syndicat que nous aurons au total 23 mois de rappel à prendre avant de préciser que les travaux ont été faits dans une précipitation qui ne dit pas son nom toujours dans le souci de nous satisfaire à temps et que ce ne sont pas les indices définitifs. Il a pour finir rassuré que tout rentrera dans l’ordre sous peu.

*5-* Le Bureau n’a pas occulté la psychose qui règne actuellement au sein des Forces de Sécurité Publique due aux punitions pèle mêle. Après avoir imploré l’indulgence de l’administration, l’autorité a rappelé que les voies de recours existent. Ainsi, les collègues qui estiment avoir été abusivement mis aux arrêts de rigueur (car il peut en exister) ont le droit de faire recours.
En ce qui concerne la polémique autour de la légalité ou non du SYNAGAB-POLICE, l’autorité a levé l’équivoque en nous rassurant que le décret ne peut pas supplanter la loi. Le Bureau National n’a pas manqué de déplorer la situation du *SG AKIYÈ* dont la mise aux arrêts de rigueur empiète sérieusement sur ses fonctions syndicales. Le SYNAGAB-POLICE prend acte des orientations du DGPN et jouera son rôle dans la défense des Fonctionnaires de Police en Général et des Hommes de rangs en l’occurrence.
Camarades Syndiqués du SYNAGAB-POLICE, en vous rassurant à nouveau de l’engagement du bureau national, le SYNAGAB-POLICE tient à remercier une fois encore les différentes autorités à commencer par le MISP, qui ont tenu à écouter le SYNAGAB-POLICE et a lui permettre de jouer pleinement le rôle qui est le sien. Le Syndicat leur renouvelle sa foi en leur bonne volonté d’améliorer les conditions de travail, de carrière et de vie des Fonctionnaires de Police.
Toutefois, le SYNAGAB-POLICE maintient la veille et rassure ses syndiqués qu’il ne ménagera aucun effort pour dénoncer et faire rendre justice par tous les moyens légaux si les autorités ne tenaient pas leurs promesses.

Camarades Salut.

Pour le SG et P.O

LE SECRÉTAIRE ADMINISTRATIF.

Koffi Delphin AFANGBEGNON

31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


CHRONIQUES

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
La nouvelle est encore fraîche. Pour une surprise, c’en est une. Hervé Hehomey a été débarqué du gouvernement. En tournée dans la partie septentrionale (...) Lire  

En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Vie des couples : Les femmes ménagères, des êtres aux mille (...)
20-09-2017, La rédaction
Elles sont nombreuses, les femmes qui n’ont de dévotion que pour leur foyer. Consacrées en permanence aux activités (...)  

Amélioration du système éducatif au secondaire : Lucien Kokou lance (...)
20-09-2017, La rédaction
Le Ministre de l’Enseignement Secondaire de la Formation Technique et Professionnelle, Lucien Kokou, a lancé le (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Le vrai visage de l’école
20-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Les cours dans les établissements publics ne se dispenseront pas sur les chaînes de radio et de télévision, encore (...)  

Interview avec Dr Stéphane Hountovo, Gynécologue-Obstétricien au (...)
20-09-2017, La rédaction
La dysménorrhée ou règles douloureuses est une douleur qui précède, accompagne ou suit la menstruation 30 à 50% des (...)