Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mort tragique d’un sous-officier de la gendarmerie : Nécessaire clarification des circonstances du décès de l’adjudant Savi Honorat

JPEG - 239.2 ko

Les rumeurs vont bon train autour des circonstances du décès du sous-officier de la gendarmerie, Savi Honorat, retrouvé mort par pendaison dans sa chambre le 16 août dernier. Curieusement, aucune information officielle n’a jusque-là filtré. Les Béninois ont tout de même le droit de savoir la procédure enclenchée par les officiers ayant en charge le dossier et le niveau de l’enquête. C’est un minimum auquel il faut satisfaire. En attendant le respect du droit à l’information du public qu’il faut différencier du secret de l’enquête, deux hypothèses sont avancées dans l’opinion. Au moment où certains penchent pour le suicide au regard du contexte, d’autres sont convaincus qu’il s’agit d’un assassinat, en raison d’un conflit conjugal qu’il entretiendrait avec son épouse. C’est dire toute la complexité de ce dossier, et la nécessité pour la police et la gendarmerie d’éclairer la lanterne des populations en apportant des éléments de réponses à quelques questions qui effleurent les lèvres.
Si c’était un assassinat, s’agirait-il vraiment d’une affaire conjugale ou plutôt que les raisons sont à chercher du côté professionnel ? Un médecin légiste a-t-il examiné le corps de l’agent Savi Honorat ? A ce jour, l’on n’en sait pas plus. A-t-on réalisé une autopsie ? Dans tous les cas, l’on ne peut passer sous silence le décès d’un sous-officier, qui a prêté serment pour servir la République au péril de sa vie. La police et la gendarmerie doivent clarifier les circonstances du décès de l’adjudant Savi Honorat. C’est une manière d’honorer la mémoire d’un des leurs.

25-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : Hehomey, un tigre en papier ?
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
La nouvelle est encore fraîche. Pour une surprise, c’en est une. Hervé Hehomey a été débarqué du gouvernement. En tournée dans la partie septentrionale (...) Lire  

En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Vie des couples : Les femmes ménagères, des êtres aux mille (...)
20-09-2017, La rédaction
Elles sont nombreuses, les femmes qui n’ont de dévotion que pour leur foyer. Consacrées en permanence aux activités (...)  

Amélioration du système éducatif au secondaire : Lucien Kokou lance (...)
20-09-2017, La rédaction
Le Ministre de l’Enseignement Secondaire de la Formation Technique et Professionnelle, Lucien Kokou, a lancé le (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Le vrai visage de l’école
20-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Les cours dans les établissements publics ne se dispenseront pas sur les chaînes de radio et de télévision, encore (...)  

Interview avec Dr Stéphane Hountovo, Gynécologue-Obstétricien au (...)
20-09-2017, La rédaction
La dysménorrhée ou règles douloureuses est une douleur qui précède, accompagne ou suit la menstruation 30 à 50% des (...)