Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Moudassirou Bachabi, Sg Cgtb : « C’est heureux...

Moudassirou Bachabi, Sg Cgtb :
« C’est heureux que Toboula soit rappelé à l’ordre »

« En ordonnant au préfet Modeste Toboula de rapporter son arrêté, le Chef de l’Etat Patrice Talon prend ainsi la mesure de la situation. Le président Athanase Guillaume Patrice Talon répond donc aux attentes du peuple. Qu’il vous souvienne qu’il y a quelques mois, nous avons été reçus par le Chef de l’Etat, et nous lui avions fait part de nos doléances. Nous avons évoqué entre autres la ligne rouge de Toboula, la répression des marches de protestations, en l’occurrence celle des étudiants. A l’occasion, le Président de la République a promis s’engager personnellement pour résorber cette crise. Patrice Talon avait émis le vœu de tout mettre en œuvre pour que les libertés publiques et fondamentales, les libertés d’opinion et d’expression ne soient plus bâillonnées. On en était là quand le Préfet Toboula a pris un arrêté pour interdire encore notre marche. C’est donc heureux que le Chef l’Etat l’ait rappelé à l’ordre ».

Paul Essè Iko, Sg Cstb
« Toboula a franchi la ligne rouge de Talon »

JPEG - 102.7 ko

« L’homme a toujours brillé par ses excès de zèle. Modeste Toboula, le Préfet du Littoral, a été purement et simplement dégonflé hier par le Chef de l’Etat suite à la pression des Centrales et Confédérations syndicales. Notre pression a payé. Le Président Patrice Talon a vu juste. Il a constaté que le Préfet Toboula en fait trop. Trop, c’est trop. Toboula a franchi la ligne rouge de Patrice Talon. Nous étions prêts à l’affronter. Et Patrice Talon même est conscient que nous en sommes capables. Le Chef de l’Etat voyait donc le danger venir. Il a opté pour la meilleure solution en autorisant la marche, car la démocratie est à rude épreuve, elle est mise à mal. Plus rien au monde ne peut avorter cette marche. Au moins, Talon a posé un bon pas. Quand on dit que ce n’est pas bon, il faut que les gens nous écoutent ».

22-06-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le chef d’Etat-major de l’armée de terre, Fructueux Gbaguidi a procédé hier, à l’ouverture d’un atelier organisé par la (...)  

Lutte contre l’insécurité : Des délinquants arrêtés avec des armes et (...)
22-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Deux Akm, 197 munitions de calibre 7,62 mm. Ce sont les objets retrouvés chez deux individus interpellés dans le (...)  

Lutte contre la corruption : Coup de balai l’aéroport de (...)
21-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Très remonté contre le rançonnement, le Directeur Général de la Police Républicaine, le Général de Brigade Nazaire (...)  

Compétitivité de la tomate béninoise : Les supplices de l’Or (...)
21-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Contraintes climatiques, pertes post-récoltes considérables, faible capacité de transformation, etc. Avec une (...)