Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mouvements de débrayages : Daagbo, Dieu Esprit Saint s’en préoccupe et s’active pour la paix sociale

JPEG - 336.7 ko

"L’Eglise, c’est Dieu et Dieu, c’est la paix". C’est par ces propos que Daagbo, Dieu Esprit Saint a entamé la rencontre avec les Secrétaires généraux des Confédérations et Centrales Syndicales, dimanche dernier à la chancellerie de la très sainte église de Jésus-Christ à Calavi. En effet, face à la persistance des mouvements de débrayages, notamment dans le secteur de l’éducation, Daagbo, Dieu Esprit saint de Banamè entre en jeu. En compagnie du Très Saint Père, le Pape Christophe 18, elle a reçu les responsables syndicaux pour comprendre les tenants et aboutissants en vue d’une médiation. Ont répondu présents à cette invitation, la Csa-Bénin représentée par son Secrétaire général, la Cgtb par son premier secrétaire général adjoint, la Csub par son Secrétaire général et son adjoint et la Cspib par son Secrétaire général. Les Secrétaires généraux de la Cosi et de l’Unstb en mission à l’intérieur du pays se sont excusés. En saluant la prompte réaction des syndicalistes à cette invitation, le Très Saint Père, le Pape Christophe18 a tenu à expliquer combien Daagbo est soucieux de la paix et du bien-être des hommes. Dieu Esprit saint est d’autant plus préoccupé qu’il a organisé un Forum des cadres et personnalités de la Mission de Banamè sur la situation. Pour lui, aucun père de famille ne peut rester les bras croisés quand sa maison est en feu, d’où le besoin de mieux s’informer, de connaître les tenants et aboutissants de la crise en vue d’un dégel.

Daagbo à l’écoute des syndicalistes
Chacun des secrétaires généraux s’est alors expliqué sur la situation de crise. Au terme de 3 heures d’horloge, il a été noté une flexibilité de la part des syndicalistes qui espèrent du gouvernement des actes de bonne foi. Le Secrétaire général de la Csa Bénin, Anselme Amoussou, a surtout rassuré que pour les travailleurs, il n’est pas question d’aller à une année blanche. Des propositions ont été donc faites pour une sortie de crise. Daagbo, Dieu Esprit Saint a promis faire de son mieux pour mettre fin à cette crise qui n’arrange ni les gouvernants, ni les travailleurs, encore moins le peuple. Après avoir remercié les responsables syndicaux pour leur ouverture d’esprit, il les a invités à la patience et à la tolérance. En retour, Daagbo s’est engagé à rencontrer le gouvernement pour l’écouter en vue d’une médiation.

Les Daagbovis rassurés

JPEG - 254.5 ko

A la suite des secrétaires généraux des confédérations syndicales, Daagbo, Dieu Esprit Saint a invité les fidèles de la Très Sainte Église de Jésus Christ, pour des échanges sur la crise sociale. Issus de toutes les catégories socioprofessionnelles, les Daagbovis ont été rassurés par Dieu Esprit Saint qui les a invités au calme. Il a tenu à préciser qu’il a soutenu le Président Patrice Talon hier, et continuera de lui apporter son soutien jusqu’à la fin de son mandat. Pour Daagbo, le Chef de l’Etat est un homme, et on ne peut dire que tout ce qu’il fait est bon. Ce n’est pas non plus une raison pour clamer que tout ce qu’il fait est mauvais. L’important est de l’accompagner à mieux faire. Selon Daagbo, il ne s’agit pas de dire que tel à raison ou tel a tort, mais d’œuvrer pour que la paix revienne dans la cité. Mieux, dit-il, chaque Béninois, où qu’il se trouve, a sa part de responsabilité dans la situation qui prévaut. Il convient donc de changer les mentalités pour que le Bénin et retrouve le vrai chemin de développement. Pour finir, Daagbo a rassuré le peuple béninois de ses bénédictions. L’espoir est donc permis et tout devra rentrer dans l’ordre les prochains jours avec la médiation de la Très Sainte Eglise de Banamè.
Richard AKOTCHAYE

6-03-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Bravo Sinsin…Place à da Cruz !
19-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Noël chez les footballeurs !
14-12-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | ... | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | 270 | 300 | 330 | 360 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)