Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Négociations Gouvernement/partenaires sociaux : les syndicalistes claquent la porte

Face à la multiplication des plaintes des travailleurs, aux gémissements des populations et au désarroi de plus en plus croissant qui s’emparent de nos concitoyens en raison de la gouvernance ultralibérale et antisociale instituée par le Président Patrice TALON depuis le 06 avril 2016 et constatant la parodie du dialogue social au niveau national et sectoriel, les 6 Confédérations et Centrales syndicales du Bénin ont décidé de prendre la mesure de la situation et d’assumer leur responsabilité historique vis-à-vis des travailleurs et du peuple.
De l’analyse de la situation, il se dégage les contacts ci-après :

Au plan économique :
-  Une propension ultra libérale du gouvernement, caractérisée par la privatisation accrue et la liquidation des entreprises et structures étatiques, ayant pour corollaire le dépouillement de l’Etat de son patrimoine sous des vocables déguisés (affermage, leasing, gestion déléguée ! mise en concession ...) ;
-  Les licenciements massifs générés par la politique ultralibérale avec l’érosion du pouvoir d’achat des concernés contrairement à la position du Chef de L’Etat lors des deux rencontres avec les organisations syndicales, où il affirmait qu’aucun travailleur ne se retrouvera dans la rue du fait des privatisations et liquidations (COTEB, MAEP, SONAPRA, et autres) ;
-  Une pression fiscale étouffante avec comme conséquence, l’inaccessibilité des travailleurs aux denrées de première nécessité qui ont connu une augmentation de prix ;
-  Perte massive d’emplois liée aux opérations de déguerpissement tous azimuts qui ont affecté l’économie informelle maillon prééminent de l’économie nationale ;
-  La multiplication des réformes non inclusives aux mépris des engagements du gouvernement.

Au plan social :
-  La violation flagrante de la Charte nationale pour le dialogue social et l’incurie inacceptable du gouvernement dans le processus de son opérationnalisation ;
-  L’inefficacité du dialogue social dans presque tous les secteurs de l’administration publique notamment dans les secteurs ministériels suivants (éducation, santé, agriculture, justice, transport, décentralisation, intérieur, affaires. étrangères, fonction publique et affaires sociales, environnement et cadre de vie etc. .. ) ;
-  La réduction drastique du pouvoir d’achat des travailleurs et du peuple ;
-  La lenteur dans la prise de mesures sociales pour le soulagement des populations ;
-  Le programme (ARCH) tant clamé et conçu sans la moindre consultation des représenta !1ts des travailleurs, reste et demeure un simple slogan.
Au regard de ces constats regrettables et tenant compte des graves menaces qu’ils font peser sur les libertés individuelles, collectives et syndicales d’une part et sur la vie et le mieux-être des travailleurs et du peuple d’autre part, les Centrales et Confédérations syndicales du Bénin dénoncent avec vigueur et véhémence, les dérives du gouvernement dit de la rupture et appellent les travailleurs et le peuple à la mobilisation générale pour la restauration des valeurs républicaines chèrement acquises et l’instauration de la justice sociale, gage de paix et de stabilité politique, économique et sociale.
Elles condamnent avec fermeté et énergie l’arrogance, le mépris et l’indifférence du Gouvernement face à la misère et aux cris de détresse des vaillantes et laborieuses populations de nos villes et campagnes.
Vive les luttes syndicales
Vive le Bénin

1er-06-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)