Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Nominations des autorités décanales à l’Uac : Les enseignants du supérieur menacent

Les responsables syndicaux du supérieur ont initié hier une conférence de presse à l’Université d’Abomey-Calavi relative au décret 2018-441 du 20 septembre 2018 portant interdiction aux élections des responsables d’entités. Ils ont exprimé leur mécontentement et ont menacé de paralyser les activités pédagogiques à l’Uac. C’est l’amphithéâtre Flash qui a accueilli cet évènement.

JPEG - 48.9 ko

« La réponse aux mauvaises gestions, ce n’est pas la suppression des élections, mais la sanction traduite par un système d’auto régulation ». C’est par ces propos qu’Esaïe Gnandomou, Secrétaire général du syndicat national de l’enseignement supérieur (Snes) a ouvert la séance devant les professionnels des médias, ses collègues et collaborateurs de lutte. Suite à l’annulation de la procédure qui donnait la possibilité aux enseignants de choisir les autorités décanales dans les universités publiques du Bénin, les enseignants ont exprimé leur refus et ont estimé qu’ils sont privés du droit de vote. « On ne peut pas considérer l’université comme une propriété de l’Etat. Il doit y avoir une démocratie qui y règne. Ce sont des acteurs de la réforme mais néanmoins, c’est de nous qu’il s’agit, et nous avons été exclus », a fustigé Ckrysal Kenoukon, Secrétaire général adjoint du Snes. Rappelant l’historique des élections qui pour lui a été une décision datant des années 80, il demande humblement au gouvernement de ne pas oublier l’histoire et rassure ses collègues que ce décret ne passera pas. « Nous disons non à cette réforme. C’est une réforme qui ne traversera pas notre portail. Pas parce que nous sommes contre le président ou contre la réforme, mais parce que les procédures pour qu’il y ait réforme sont biaisées. Et quand les procédures sont biaisées, on ne peut qu’avoir une réforme biaisée », ajoute-il. Ainon Augustin qui a été invité, n’a pas non plus manqué aussi de démontrer de par ses connaissances et expériences les irrégularités liées à la prise de ce décret gouvernemental. « Pour les jours à venir, nous réservons assez de surprises au gouvernement », a confié le Sg Snes.
Emmanuel YABI (Stag)

15-03-2019, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La bibliothèque qu’il manquait
17-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
32 000 lois et décrets disponibles et accessibles sur une seule et même plateforme électronique. C’est le défi qu’a relevé le secrétariat général du (...) Lire  

En toute sincérit : Le mystère du mariage
17-04-2019, La rédaction
En vérité : Talon face au peuple
11-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Interdits pour campagne !
11-04-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La réforme du vêtement
9-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’envolée digitale !
9-04-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2940

Mobilisation de recettes : La Douane réalise un taux de 100,14% au (...)
18-04-2019, La rédaction
Le directeur général de la douane, Charles Sacca, a procédé lundi dernier au renforcement des capacités des agents de (...)  

Assemblée générale élective de l’Amreb : Le Gl Mathieu Boni reconduit (...)
11-04-2019, Isac A. YAÏ
Un nouveau départ pour les anciens militaires. Au terme de leur Assemblée générale nationale élective, les membres de (...)  

Insécurité dans le Golfe de Guinée : Des acteurs outillés pour (...)
11-04-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Sécurité sur les côtes du Golfe de Guinée. Le ministre de la justice, Séverin Quenum a ouvert les travaux de l’atelier (...)  

Suite et fin du processus de transformation du manioc en gari : (...)
11-04-2019, Patrice SOKEGBE
Permettre aux femmes d’avoir une autonomie financière. Tel est l’objectif de l’Association des Femmes Alôdo-Alômin pour (...)