Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Nouveau plan de circulation à Cotonou : Un début de fluidité sur fonds de critiques

Les usagers des axes routiers de Cotonou sont contraints depuis hier à un nouveau plan de circulation. Il s’agit d’une alternative en expérimentation par la Mairie de Cotonou qui, bien que désengorgeant les principales artères de la ville, reste diversement appréciée par les populations qui dénoncent l’effet surprise.

JPEG - 264.3 ko

Peu avant 8 heures hier matin, au carrefour Toyota à Cotonou, il y avait comme d’habitude, un flux important d’usagers venant du stade de l’Amitié. N’empêche, contrairement aux autres jours, ils n’avaient pas à attendre, dans la fumée dégagée par les moteurs, le temps d’un « feu vert » de l’agent de police, pour traverser. Le passage est libre. La police n’a pas à se gêner. Le tronçon quittant Cadjèhoun pour ledit carrefour était fermé, évitant que de files de véhicules ne viennent perturber la traversée. Certains ont cru un instant à un éventuel déplacement du Chef de l’Etat, vu le dispositif policier le long de la voie. Ils se rendent compte aux prochains carrefours que la mesure est généralisée. « C’est plutôt le nouveau plan de circulation de la ville de Cotonou qui est entré en expérimentation », confie un officier de police. Les usagers continuent de se poser de questions sur les contours de cette opération. Chacun apprécie en fonction de ce qu’il a vu et vécu. « Ça pourra faire éviter les pertes de temps à ce carrefour, la circulation dans le sens opposé des convois des personnalités de l’Etat ainsi que les accidents », apprécie Euldyce Tossou, un usager. Par contre, à certains endroits stratégiques de la ville tels que Houéyiho, Etoile Rouge et autres, la circulation semble garder son rythme habituel. Quelques files de véhicules roulaient à une vitesse lente comme à un défilé motorisé qui se laisse apprécier. « Ce n’est pas bien pensé encore. On ne peut pas travailler à cette allure », dénonce un conducteur de taxi ville, sous l’échangeur de Houéyiho. En début de soirée, la circulation paraît deux fois plus rapide que d’habitude, notamment sur l’itinéraire Etoile-Vèdoko. L’embouteillage a été déconcentré sur d’autres intersections de la ville. « Félicitations aux policiers. Mais il faut qu’ils corrigent certaines choses », propose John, un usager de la route.

La police critiquée à la place de la Mairie
Les usagers ont tôt fait de féliciter ou de critiquer la police. Pour les uns, c’est encore une autre ‘’trouvaille’’ du Directeur Général de l Police Nationale, Louis Philippe Houndégnon pour discipliner les usagers de la route. Après l’opération « port obligatoire de casque » et celle dénommée « piste cyclable », beaucoup d’usagers se sont dit que les forces de l’ordre sont les initiateurs. Erreur, c’est une mesure de la municipalité de Cotonou qui souhaite expérimenter un nouveau plan de circulation, afin de mieux faire face au flux de véhicules aux heures de pointe. La Mairie exploite donc ses prérogatives de police administrative et laisse le soin à la police nationale de lui apporter son expertise. « Conformément à nos textes, c’est la mairie qui définit les axes ouverts ou fermés à la circulation. La police apporte sa compétence. C’est une erreur de dire que c’est la police qui en est l’initiateur », rappelle le Commissaire Richard Akodandé, Chef service accident du Commissariat Central de Cotonou. A en croire un Communiqué radio en date du 25 septembre, signé par le 1er Adjoint au Maire, Isidore Gnonlonfoun, la Mairie de Cotonou s’emploie ainsi à favoriser une mobilité plus rapide et moins d’engorgements aux intersections en général et au carrefour Toyota en particulier Quatre possibilités s’offrent aux usagers qui quittent la ville pour Godomey. De l’Etoile Rouge, ils peuvent se rendre au Stade de l’Amitié en passant par le carrefour Toyota ou en rejoignant Fidjrossè par l’avenue du Canada et l’échangeur de Houéyiho. A ceux venant de l’église Bon Pasteur, il est proposé de prendre devant la mosquée de Cadjèhoun pour se rendre à Etoile ou au Carrefour Houéyiho. « C’est déjà trop de contournements, trop de distance à parcourir et des tracasseries. J’étais énervé quand, pour déposer un client au marché Vèdoko, j’ai été obligé de contourner par le carrefour la Vie et par Ste Rita », se plaint Anatole, un conducteur de taxi-moto. D’autres s’y habituent presque déjà. Mieux vaut tard que jamais.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Stag)

1er-10-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Bravo Sinsin…Place à da Cruz !
19-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Noël chez les footballeurs !
14-12-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | ... | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | 270 | 300 | 330 | ... | 2520

Dégel de la fronde sociale : Grande prière de la Fondation (...)
23-05-2018, Patrice SOKEGBE
Merci à Allah ! Les fidèles musulmans de la fondation Malèhossou ont exprimé leur reconnaissance à Dieu tout puissant (...)  

Ministère du commerce et de l’industrie : L’Uemoa et le Mci pour la (...)
23-05-2018, Isac A. YAÏ
L’hôtel Azalaï abrite depuis hier, un séminaire national d’information et de sensibilisation sur la législation (...)  

Aménagement du territoire : José Didier Tonato lance l’élaboration (...)
23-05-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Encore 6 mois, et le pôle sud regroupant les communes de l’Atlantique, du Littoral ajoutées à Sèmè-Podji disposera de (...)  

Affaire de 513 kg d’écailles de pangolins saisis à l’aéroport de (...)
18-05-2018, La rédaction
Le tribunal de première instance de Cotonou a rendu son verdict dans l’affaire de 513 kg de pangolins interceptés en (...)