Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Nouvelles dispositions de l’Aupc de l’Ohada : Les acteurs de la justice et du secteur privé outillés

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (Ohada) a procédé le 31 octobre dernier à la vulgarisation au Bénin des nouvelles dispositions de l’Acte Uniforme des Procédures Collectives d’Apurement du Passif (Aupc). Durant deux jours, les acteurs de la justice et du secteur privé ont vu leurs capacités renforcer.

Les acteurs du monde judicaire et économique sont prêts pour la mise en œuvre des nouvelles dispositions de l’Aupc qui entrent en vigueur le 24 décembre prochain dans les 17 pays membres de l’Ohada. Au cours de cet atelier de vulgarisation, les participants se sont appropriés le texte révisé et adopté à Grand Bassam le 10 septembre 2015. En effet, l’Aupc est le fruit du programme de réforme et de modernisation des actes uniformes existants de l’Ohada. Ainsi, des diagnostics profonds, suivis de recommandations avaient été faits pour relever les insuffisances et faiblesses juridiques de l’Aupc. Réviser l’acte est attendu pour répondre aux besoins des opérateurs économiques pour le développement du secteur privé au niveau national et régional. « Les modifications significatives renforceront la promotion et le contrôle des différents acteurs, tout en assurant une grande efficacité par des procédures préventives et collectives tant en termes de sauvegarde des entreprises viables que de liquidation rapide des entreprises insolvables ou viables au bénéfice de leurs créanciers », a expliqué Boubacar Diarrah, Directeur des Affaires Juridiques de l’Ohada. Tout en saluant cette réforme, les autorités béninoises s’engagent pour une application sans faille des nouvelles dispositions pour la promotion d’un droit communautaire dynamique. « Le Bénin a été l’un des premiers pays à donner corps aux dispositions complémentaires de certains actes tel que l’option notariale et la réduction du capital social », a déclaré Dénis Segbo Ogoubiyi, représentant le Ministre en charge de la Justice. L’étape de Cotonou dans la campagne de vulgarisation de l’acte révisé a été une occasion pour reconnaitre l’engagement du Bénin, notamment à travers le dynamisme du Secrétaire Permanant de l’Ohada Dorothée Sossa.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Coll.)

6-11-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Reprofilage des pistes rurales et de desserte : L’Aic et les (...)
23-11-2017, Ambroise ZINSOU
Faciliter l’évacuation des productions des champs vers les marchés et les usines et favoriser l’intercommunalité, tel (...)  

Eau et assainissement : 87% des Béninois pratiquent la défécation à (...)
23-11-2017, La rédaction
Une frange des Béninois n’a pas accès à des toilettes améliorées ou modernes. Selon le Ministère de la santé publique, (...)  

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Laurent Mètognon (...)
21-11-2017, La rédaction
Laurent Metongnon, l’ex-Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) a reçu (...)  

Payement des redevances de gestion et d’utilisation des fréquences (...)
21-11-2017, La rédaction
Par décision n°2017-263, du 17 novembre 2017, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (...)