Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Nouvelles dispositions de l’Aupc de l’Ohada : Les acteurs de la justice et du secteur privé outillés

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (Ohada) a procédé le 31 octobre dernier à la vulgarisation au Bénin des nouvelles dispositions de l’Acte Uniforme des Procédures Collectives d’Apurement du Passif (Aupc). Durant deux jours, les acteurs de la justice et du secteur privé ont vu leurs capacités renforcer.

Les acteurs du monde judicaire et économique sont prêts pour la mise en œuvre des nouvelles dispositions de l’Aupc qui entrent en vigueur le 24 décembre prochain dans les 17 pays membres de l’Ohada. Au cours de cet atelier de vulgarisation, les participants se sont appropriés le texte révisé et adopté à Grand Bassam le 10 septembre 2015. En effet, l’Aupc est le fruit du programme de réforme et de modernisation des actes uniformes existants de l’Ohada. Ainsi, des diagnostics profonds, suivis de recommandations avaient été faits pour relever les insuffisances et faiblesses juridiques de l’Aupc. Réviser l’acte est attendu pour répondre aux besoins des opérateurs économiques pour le développement du secteur privé au niveau national et régional. « Les modifications significatives renforceront la promotion et le contrôle des différents acteurs, tout en assurant une grande efficacité par des procédures préventives et collectives tant en termes de sauvegarde des entreprises viables que de liquidation rapide des entreprises insolvables ou viables au bénéfice de leurs créanciers », a expliqué Boubacar Diarrah, Directeur des Affaires Juridiques de l’Ohada. Tout en saluant cette réforme, les autorités béninoises s’engagent pour une application sans faille des nouvelles dispositions pour la promotion d’un droit communautaire dynamique. « Le Bénin a été l’un des premiers pays à donner corps aux dispositions complémentaires de certains actes tel que l’option notariale et la réduction du capital social », a déclaré Dénis Segbo Ogoubiyi, représentant le Ministre en charge de la Justice. L’étape de Cotonou dans la campagne de vulgarisation de l’acte révisé a été une occasion pour reconnaitre l’engagement du Bénin, notamment à travers le dynamisme du Secrétaire Permanant de l’Ohada Dorothée Sossa.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Coll.)

6-11-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ça y est ! Les bons apôtres pour une révision de qualité sortent des bois. En dehors des Béninois qui se sont fait leur religion sans, au préalable, (...) Lire  

Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)  

Enseignement de la langue française : Les enseignants se plaignent (...)
22-03-2017, La rédaction
Le Bénin, à l’instar des autres pays francophones dans le monde, a célébré hier la journée internationale de la (...)  

Audit du reversement dans la fonction publique : Des agents (...)
21-03-2017, La rédaction
Dans le cadre de l’audit annoncé par le Gouvernement et qui vise à faire la lumière sur le reversement massif d’agents (...)