Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Objection contre la Dcc 17-082 du 13 avril 2017 : Les étudiants réclament le Professeur Djogbénou

JPEG - 37 ko

Privés de leur enseignant de droit, Joseph Djogbénou, suite à la décision Dcc-082 du 13 avril 2017, les étudiants de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de l’Uac montrent leur désapprobation. Munis de pancartes, ils ont battus le macadam vendredi dernier au campus universitaire d’Abomey-Calavi pour dénoncer, disent-ils, le « caractère confusionniste » de la décision de la Cour sur le cumul de fonction. Pour ces derniers, il apparait dans la Dcc 17-082 du 13 avril 2017, des éléments de confusion entre la notion d’emploi public et celle d’une mission d’enseignement. Ils se réfèrent à la Dcc 15-051 du 03 mars 2015 qui définit l’emploi public comme « une activité salariale », puis se fondent sur le fait que les services comptables de la Faculté n’auraient payé aucune rémunération spécifique au Professeur Joseph Djogbénou, pour objecter. « Tous les éléments constitutifs d’un emploi public ne sont pas réunis pour une qualification juridique en ce sens de l’enseignement par le Professeur Djogbénou. Par conséquent, il y a lieu de relever qu’il s’agit d’une confusion entre une fonction emploi et une mission d’enseignement », a déclaré le porte-parole des manifestants, Moussa Lawani. A cette occasion, ces derniers ont rappelé que le ministre Joseph Djogbénou n’est pas la première autorité à donner les cours à l’Université, sans que cela ne puisse poser un problème, au nom du droit à l’éducation. Les protestataires en veulent pour preuve les cas de Géraud Amoussouga, Dorothée Cossi Sossa, Robert Dossou, et même Théodore Holo. Ils en appellent alors à la clairvoyance des sages de la Cour Constitutionnelle. « Aucune décision, soit-elle constitutionnelle, ne peut méconnaître notre droit à l’éducation de qualité, sans pour autant nous émouvoir. Nous réclamons le revirement jurisprudentiel de la Décision Dcc 17-082 du 13 avril 2017 », a ajouté Moussa Lawani. Le Chef du cabinet du Recteur, le Professeur Dossou-Yovo et le Vice-doyen de la Fadesp, le Professeur Montcho, ont reçu la déclaration des étudiants, respectivement pour le Rectorat de l’Uac et le décanat de la Faculté.

22-05-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)