Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Occupation illégale des domaines publics : Le déguerpissement démarre 2 janvier

JPEG - 114.6 ko

Le gouvernement du Nouveau départ n’entend pas verser dans du compromis face à l’anarchie. Annoncé en conseil des ministres depuis six (6) mois, le délai de grâce accordé aux occupants des domaines publics expire dans 24 h, soit le 31 décembre 2016. Et pour faire respecter l’autorité de l’Etat, le ministre du cadre de vie, José Tonato en collaboration avec les autorités municipales, prépare activement l’opération de déguerpissement. Une série de rencontres et d’échanges a déjà porté sur la question, et le mercredi dernier, l’autorité ministérielle s’est déplacée vers la mairie pour les derniers réglages. C’est dire que les indélicats subiront la rigueur de la loi. Mais sur le terrain, le constat est encore ahurissant. En dehors de quelques-uns qui se conforment déjà à la décision du conseil des ministres, la plupart sont incrédules. Ils défient l’autorité de l’Etat. Une chose est sûre, du côté du pouvoir, c’est la sérénité. Avec l’aide des agents de sécurité, la mairie et le ministère s’arment pour une opération choc dès le 2 janvier prochain. En effet, après les tergiversations, l’autorité municipale et le pouvoir central ont fini par s’entendre pour un même défi : l’assainissement de la ville vitrine du Bénin. La question du dédommagement ou d’accompagnement n’est plus à l’ordre du jour. Les occupants illégaux des domaines publics doivent libérer l’espace au plus tard le 31 décembre de l’année en cours, au risque de se voir déguerpir le 2 janvier 2017.

30-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : Regard sur projet à Ouèdo !
24-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Très attachés à l’habitat, des nouvelles du genre, les Béninois n’y sont jamais indifférents. Une fois de plus, avec joie et, en même temps quelques (...) Lire  

En vérité : Heureuse décision !
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Communication via internet : Le Gouvernement annule la taxe, les (...)
24-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Patrice SOKEGBE
Dossier Dangnivo, une bombe à retardement
28-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Révolution dans le monde numérique : Arcep et Jeny Sas offrent le (...)
24-09-2018, Isac A. YAÏ
Il est désormais possible d’avoir des noms de domaine .bj pour contribuer à la croissance économique des entreprises (...)  

Rencontres régionales des architectes d’Afrique en Côte d’Ivoire : (...)
24-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Le Président du Conseil national de l’Ordre des Architectes et des urbanistes du Bénin, Narcisse Justin Soglo a pris (...)  

Menace des inondations au Bénin : Sept communes du Nord et de la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
La liste des communes en situation d’alerte s’accroit. Elles sont désormais sept à passer en situation d’alerte rouge, (...)  

Secteur postal informel au Bénin : L’Arcep sensibilise les (...)
17-09-2018, Patrice SOKEGBE
L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste (Arcep-Bénin) a effectué, vendredi dernier dans (...)