Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Passation de charge au Front des trois ordres de l’enseignement : Maxime Okoundé prône la synergie des efforts

C’est avec des chants et slogans repris en chœur que le Front des trois ordres de l’enseignement marque son retour sur scène dans le monde syndical, avec à la clé, l’installation d’une nouvelle équipe dirigeante. Lucien Glèlè Langanfin cède son fauteuil à Maxime Okoundé. La cérémonie de passation de charge s’est tenue samedi dernier à la bourse du travail de Cotonou. L’occasion a été offerte au Porte-parole sortant, Lucien Glèlè Langanfin d’exprimer sa joie de voir le Front renaître de ses cendres, après trois années d’instabilité syndicale envenimée par des querelles internes. « Ce front est debout pour beaucoup de combats », a-t-il dit. Pour le Porte-parole entrant, Maxime Okoundé, les erreurs doivent être conjuguées au passé et laisser place à une réconciliation, gage de combats futurs plus victorieux. « Nous serons davantage ensemble et cette réconciliation va au-delà de nos professions de foi. Nous allons fédérer nos énergies, nos efforts et nos expériences avec l’accompagnement des Secrétaires généraux du front », a-t-il dit. Pour colmater les brèches et prévenir d’éventuels conflits internes, il a fallu rédiger une charte à l’appréciation des différents membres. Profession de foi et promesse d’engagement ont suivi et rythmé la séance qui s’est concentrée sur la réunification pour faire face à un avenir parsemé de nombreuses batailles à gagner. « Premièrement, l’adoption des statuts particuliers des enseignements maternel, primaire et secondaire. Le second chantier que nous devons inscrire dans l’immédiat, c’est la question de la fin du processus de reversement qui a assez duré. Le troisième chantier important pour nous, c’est la question de la sédentarisation des vacataires », a-t-il dit. Pour réussir, le Secrétaire général de la Cosi-Bénin, dans son rôle de médiateur, a préconisé la solidarité, celle-là qui a permis au front de connaître des heures de gloire depuis sa naissance en 2002. « Il y a une unité d’actions, il y avait l’entente. On ne pouvait pas gagner si on était désuni. Et le Front faisait vraiment peur », a-t-il déclaré avec nostalgie.

21-07-2015, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

Editorial : Plaidoyer pour les journées de salubrité
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Disons-le sans détour. La ville de Cotonou a besoin d’un bon coup de balai. L’insalubrité qui y règne et à laquelle s’accommodent les habitants de (...) Lire  

En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal : Nécessité d’une Dtn
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : Les députés face à l’histoire
20-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)  

Enseignement de la langue française : Les enseignants se plaignent (...)
22-03-2017, La rédaction
Le Bénin, à l’instar des autres pays francophones dans le monde, a célébré hier la journée internationale de la (...)  

Audit du reversement dans la fonction publique : Des agents (...)
21-03-2017, La rédaction
Dans le cadre de l’audit annoncé par le Gouvernement et qui vise à faire la lumière sur le reversement massif d’agents (...)