Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Passation de service au Commissariat central de Cotonou : Edouard Konfo s’installe pour relever les défis sécuritaires

JPEG - 143.2 ko

Le nouveau commissaire central de la ville de Cotonou, Edouard Konfo a officiellement pris hier le commandement. Nommé à la faveur du dernier redéploiement à la police nationale par décision 048/MISP/DGPN/SGPN/DRH/SA du 12 novembre 2016, il a été installé et renvoyé à sa nouvelle mission par l’Inspecteur général des services de police, Pierre Dadé Loko. Le commissaire Edouard Konfo succède à son frère d’arme de la même promotion, Lambert Agblo dans un contexte marqué par un regain d’insécurité et de menaces de toutes sortes. Il dit avoir pris la mesure de la tâche et entend œuvrer à assurer la quiétude des populations de Cotonou. « Je miserai non seulement sur les moyens matériels que nous allons mobiliser, mais aussi et surtout sur le personnel qui doit accepter se faire former pour se départir des pratiques d’un autre temps », a-t-il souligné. Tout en remerciant les autorités administratives et policières pour la confiance placée en sa personne, Edouard Konfo s’est engagé à faire participer chaque acteur à la construction d’un climat de quiétude et de justice dans la capitale économique du Bénin.

De nombreux défis à relever
Au-delà de sa vision de prévenir et de réprimer dès que nécessaire les infractions dans la ville de Cotonou, le Commissaire Edouard Konfo est appelé à œuvrer pour plus de discipline et de professionnalisme au sein de la troupe. Ce défi lui a été rappelé à l’occasion par le Préfet du Littoral Modeste Toboula. « Nous allons déclencher les hostilités. Nous devons bannir les déviances et faire observer la discipline et la déontologie. J’invite tous les policiers à s’assagir », a ajouté Pierre Dadé Loko. Mais le nouveau commissaire central de Cotonou se doit a priori d’être à l’écoute de son personnel pour réussir sa mission. « Vous venez dans un contexte où la police a besoin de réformes pour répondre aux attentes des populations. Nous vous demandons d’être auprès des autorités notre porte-voix afin de leur faire comprendre que si nous ne nous préoccupons pas davantage du policier, l’insécurité se propagera comme un cancer », a déclaré le Commissaire Richard Akodandé, porte-parole du personnel. Ce dernier a par ailleurs reconnu les mérites du Commissaire Central sortant, Lambert Agblo, à qui il a rendu un hommage pour ses services rendus au profit des populations de Cotonou.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

24-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)