Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Pour incitation à la violence et à la rébellion : Lucien Mèdjico à la barre demain

JPEG - 47.6 ko

Le président du Mouvement « Les Jeunes Turcs de la République » sera à la barre ce vendredi 1er juin 2018. Après l’Office central de répression de la cybercriminalité le 17 avril dernier, l’homme va répondre au parquet de Cotonou, des propos qualifiés par le procureur, ‘’d’incitation à la violence et à la rébellion”. Dans un procès de flagrant délit, Lucien Médjico aura donc à s’expliquer devant le juge.
Il est à rappeler que les propos incriminés sont tenus lors de la mise en place de la coalition de l’opposition pour la sauvegarde de la démocratie à Djeffa (Sèmè-Podji). Au cours de ses différentes sorties politiques et même en dehors, Lucien Mèdjico est passé maître dans l’art de tenir des propos très virulents. C’est à juste titre que le parquet de Cotonou ait décidé de prendre ses responsabilités. Au cours des prochaines heures, il sera appelé à répondre de ses propos attentatoires à l’ordre public. D’ailleurs, depuis que la procédure a été enclenchée à son encontre, l’homme s’est abstenu de publier de nouveaux messages audio sur les réseaux sociaux aux fins d’inciter à la violence et à la rébellion.
« Vous avez constaté ma disparition des réseaux. Il le fallait pour permettre à la justice de faire son travail, surtout après mon audio ‘’tonnerre’’ à Djeffa… J’ai été interpellé et je tiens à remercier le procureur Togbonon de m’avoir offert l’occasion de m’exprimer, de me vider. Je salue la procédure… », a-t-il déclaré dans un récent message. Mais il reste serein quant à l’issue de la procédure et appelle les uns et les autres au calme : « Je vous invite au calme, au silence et à la sérénité. Je crois que les juges prendront le temps de m’écouter. Je vais devant des hommes intelligents ».

31-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)