Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Pour non satisfaction de leurs revendications : Le Syntrasesh passe à 72 h de grève sans service minimum

JPEG - 143.4 ko

72 h de grève sans service minimum à compter du mardi 8 novembre 2016. C’est la décision issue du sit-in du Syndicat national des travailleurs des services de la santé humaine du Bénin (Syntrasesh), le lundi dernier, au ministère de l’économie et des finances. Pour le Sg/Syntrasesh Soulé Salako, les différentes démarches menées envers le gouvernement pour la satisfaction des revendications des travailleurs ont été vaines. Et pour mieux se faire entendre, le Syntrasesh passe alors à 72 heures de grève afin d’attirer l’attention du gouvernement sur la situation des agents de la santé. Ils revendiquent entre autres, la signature des arrêtés d’éligibilité des agents omis dans le processus de reversement en Ace, la correction des disparités catégorielles des paramédicaux agents contractuels de l’Etat, la modification des textes en vue de l’organisation des concours professionnels pour les Ace et le payement des rappels de la prime de risque et de la prime spécifique du second semestre 2015 en une seule tranche et non en quatre tranches comme le propose le Ministre Pascal Koupaki. Soulé Salako invite les agents de la santé à observer la grève. A en croire le Directeur adjoint de cabinet du Ministre des finances, Servais Adjovi, le Gouvernement est ouvert au dialogue car, souligne-t-il : « il faut en plus du dialogue la patience. Nous aurons l’occasion d’échanger ensemble avec vous ».
Sandric DIKPE (Coll.)

2-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)