Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Pour trafic de peaux de léopard et de crocodiles à Comè : Un trafiquant condamné à 48 mois d’emprisonnement et 3.500.000F

Le tribunal de première instance de deuxième classe de Ouidah a condamné hier un trafiquant pour détention sans permis, transport et tentative de commercialisation d’une peau de léopard et 3 peaux de crocodiles, des animaux intégralement protégés, à 48 mois d’emprisonnement dont 12 fermes. Il est sommé de payer à l’État béninois 500.000F d’amende et 3.000.000 FCfa de dommages-intérêts.

JPEG - 66.8 ko

Un trafiquant de peaux d’animaux doit subir une peine privative de liberté de 12 mois et 36 mois assortis de sursis. Ainsi en a décidé le tribunal de première instance de deuxième classe de Ouidah hier à l’encontre de ce trafiquant arrêté à Comé le mercredi 13 février dernier. Cette décision sonne comme une alerte aux autres personnes qui nourrissent l’intention de s’adonner à ce trafic illicite des produits de faune. La protection de la faune béninoise et celle de la sous-région est l’affaire de tous les acteurs impliqués dans la lutte contre la criminalité faunique. Le tribunal de Ouidah vient de jouer sa partition qui certainement encourage le gouvernement et remonte le moral des activistes qui travaillent au quotidien pour la sauvegarde des espèces menacées d’extinction. Il urge que les autres acteurs prennent aussi les taureaux par les cornes afin d’accompagner le régime de la rupture dans la protection des espèces en voie de disparition.
Outre les conventions internationales telles que la CITES, le Bénin dispose d’une loi spécifique dont l’application est un véritable outil de lutte contre la criminalité faunique. Il s’agit de la loi 2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin. Les activistes ne cessent de plaider pour qu’elle soit rigoureusement appliquée. Ainsi, avec la collaboration technique du programme Appui à l’Application des Lois sur la Faune et la Flore au Bénin (AALF-Bénin), la lutte contre la criminalité faunique ne peut être un vain mot.

.

13-03-2019, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Une 4ème Can pour les Ecureuils
21-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
S’ils avaient remporté leur précédent match contre la Gambie, qui a eu lieu le 17 novembre dernier à Banjul, celui de dimanche prochain à Cotonou ne (...) Lire  

En vérité : Les bus de la mort
20-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défilé au chevet du Bénin !
20-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Prisonniers exigeants !
19-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’indécente proposition
19-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Cena, sérénité fragilisée !
15-03-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2910

Promotion de la langue française : Le ‟Mois de la francophonie” (...)
21-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci a procédé ce 20 mars à Cotonou, au lancement (...)  

Lutte contre la criminalité faunique au Cameroun : Saisie record (...)
20-03-2019, Adrien TCHOMAKOU
Quatre présumés trafiquants ont été interpelés à Douala au Cameroun avec environ 2 tonnes d’écailles de pangolins et 300 (...)  

Tête-à-tête entre Patrice Talon et Nicéphore Soglo ce jour au palais (...)
20-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
La journée d’hier fut particulièrement chargée pour l‘ancien chef de l’Etat. Après avoir reçu Mohamed Ibn Chambas, (...)  

Uac/Prix international « Award in Excellence and Quality » : Les (...)
20-03-2019, Patrice SOKEGBE
L’Université d’Abomey-Calavi est en train de se faire un nom dans le concert des nations en matière scientifique. Le (...)