Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Première session de la cour d’assises d’Abomey : 30 jours pour élucider 30 dossiers

La cour d’appel d’Abomey tient sa première session de la cour d’assises comptant pour l’année en cours. 30 dossiers parmi lesquels 21 portant sur les crimes de sang commis dans les départements du Couffo, du Mono, du Zou et des Collines sous la juridiction d’appel d’Abomey, seront examinés et élucidés selon Pierre Ahikpon, Procureur de la cour d’appel d’Abomey.

JPEG - 64.7 ko

Lire l’intégralité de son point de presse donné à Abomey.
Point de presse sur la première session de la cour d’assises de l’année 2017
Du lundi 30 mai au lundi 30 juillet 2017 se tiendra à la cour d’appel d’Abomey, la première session de la cour d’assises de l’année 2017. Pendant 30 jours, magistrats, greffiers, avocats, jurés et personnel d’appuis travailleront de façon soutenue pour élucider les circonstances dans lesquelles certains crimes ont été commis dans le ressort de la juridiction d’appel d’Abomey. Au cours de cette session, trente (30) dossiers impliquant une quarantaine d’accusés, seront examinés. De façon détaillée, le point des infractions déférées à la censure de la cour d’assises se présente comme suit :
- Vingt et un (21) dossiers de crime de sang (assassinats, meurtres, coups mortels dont 02 parricides) ;
- Cinq (05) dossiers de viol dont 02 sur mineures ;
- Un (01) dossier de pratique de charlatanisme ;
- Un (01) dossier d’empoisonnement ;
- Un (01) cas de coups et blessures volontaires ayant entrainé une infirmité permanente ;
- Et un (01) dossier d’incendie volontaire.
Il convient de préciser que certains cas d’assassinat sont précédés ou suivis de vols à mains armées ou commis en bandes organisées. L’analyse du rôle de cette session montre que les crimes de sang dans leur diversité et leur complexité tiennent le haut du pavé. Cette situation révèle un malaise et doit interpeller la conscience de tous. Ces diverses infractions de nature criminelle sont commises dans différentes communes des 04 départements (Zou, Collines, Mono et Cou) relevant du ressort de la cour d’appel d’Abomey. Étant donné que les audiences de la cour d’assises sont publiques et que les débats qui y sont menés sont particulièrement riches d’enseignement donc instructifs, nous invitons les populations à y assister massivement. C’est l’occasion pour elles de découvrir et de comprendre les modes opératoires utilisés par les criminels afin de se prémunir contre leurs agissements ou les dénoncer.
Je vous remercie pour votre attention.

29-05-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)