Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Préparatifs de la rentrée scolaire 2016-2017 : La morosité économique défie les parents d’élèves

La rentrée scolaire s’approche à grands pas, mais les parents d’élèves ont encore du mal à acheter les fournitures scolaires.

JPEG - 89.9 ko

Les stands de vente de fournitures scolaires sont déserts. Les vendeurs attendent désespérément leurs premiers clients. L’affluence espérée au niveau de ces stands n’est pas encore une réalité. Les parents d’élèves se font prier pour acheter les fournitures scolaires à leurs enfants. « La vente n’est pas encore ce qu’elle doit être cette année. Les clients évoquent des problèmes d’argent. Pourtant, les prix n’ont pas changé », précise Solange Dossoumon, vendeuse de fournitures scolaires à Cococodji.
Les parents ont-ils relégué au second rang l’achat des fournitures scolaires ? Qu’est-ce qui explique cette lenteur dans l’achat des fournitures cette année ? Pour Dénis Sodji, parent d’élève rencontré toujours à Cococodji, ce manque d’engouement s’explique par le fait que la rentrée n’est pas encore si proche. « Nous avons encore du temps. Nous effectuerons les achats de fournitures dans le mois de Septembre », déclare-t-il. Si le temps ne presse pas Dénis Sodji pour l’achat des fournitures scolaires, tel n’est pas le cas chez Philomène Sossa. Pour elle, ce manque d’affluence s’explique par la morosité économique actuelle. Avec un haussement d’épaules, elle lâche : « Les années antérieures, nous effectuions plus tôt nos achats, mais cette année, nous sommes confrontés à de sérieux problèmes d’argent ».

Les effets de la morosité économique

JPEG - 98.3 ko

De Cococodji à Mènontin, le constat est le même. Les vendeurs en attente des clients, hument l’air. Les stands de vente de fournitures scolaires de Mènontin n’échappent pas aux effets de la morosité économique. Néanmoins, quelques clients fréquentent les stands. « La clientèle est très limitée. Et ceux qui nous visitent n’achètent les fournitures que par tranches afin d’éviter les surprises des dernières minutes », confie Hubert Zinflou, vendeur de fournitures à Mènontin. A l’en croire, les prix de certaines fournitures ont baissé par rapport à ceux de l’année dernière. « Les prix de certains de nos produits ont diminué par rapport à l’année passée, mais les clients ne se manifestent pas encore », a-t-il indiqué.
Pour Inès, jeune dame, la monoparentalité joue un rôle non négligeable dans ce climat froid remarqué dans l’achat des fournitures. « Je suis seule à m’occuper de ma fille de cinq ans. J’assure toutes les dépenses, ce qui fait que j’ai un peu du mal à acheter les fournitures scolaires », précise-t-elle. Anastasie Gbédédji, une veuve avec trois enfants à charge rejoint Inès en affirmant, l’air triste. « Je suis seule à assurer la scolarisation de mes enfants. Je n’ai pas encore l’argent pour acheter les fournitures ».
Chaque parent évoque ses raisons pour expliquer cet état de choses. Pourtant, la rentrée aura lieu, et les enfants auront quand même leurs fournitures scolaires.
Diane VÔ (Stag)

2-09-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Juridisme anti développement !
24-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
Inquiétant ! Lancés à pleine vitesse, de précieux dispositifs pour tirer le développement du Bénin vers le haut sont foudroyés par d’expéditifs éclairs (...) Lire  

En vérité : L’activisme des patriarches (...)
19-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité :Talon contraint de réussir !
18-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Quand c’est Madame qui (...)
14-04-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Dégâts de chenilles !
13-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Appui de taille pour le Pag (...)
12-04-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Débat sur l’avenir des taxis motos : Les invités partagés entre la (...)
24-04-2017, La rédaction
Sur l’émission Eclairage hier à la radio nationale, l’avenir des zémidjans était en débat. Barthelemy Yètin, secrétaire (...)  

La douane se prononce sur l’affaire cocaïne et le dossier (...)
21-04-2017, La rédaction
Je voudrais faire remarquer que depuis que cette affaire de cocaïne a été politisée, c’est une souffrance morale pour (...)  

Après la réussite de la campagne 2016-2017 : L’Aic mise sur la (...)
21-04-2017, Arnaud DOUMANHOUN
L’Association interprofessionnelle du coton (Aic) a initié un atelier sur ‘’bilan et planification des activités de la (...)  

Métier de gardiennage au Bénin : Risquer sa vie contre une modique (...)
21-04-2017, La rédaction
Le chômage pousse de nombreux jeunes au Bénin à se trouver d’emplois précaires, dont celui d’agent de sécurité. De jour (...)