Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Projet de loi de finances, gestion 2016 : Komi Koutché présente un budget de développement

JPEG - 92.1 ko
Komi Koutché, ministre de l’économie et des finances

Présent hier sur les plateaux de la télévision nationale et des chaînes de télévision privées, le Ministre d’Etat chargé de l’économie, des finances et des programmes de dénationalisation (Mefpd), Komi Koutché a expliqué les grandes lignes du projet de loi de finances, gestion 2016. Au dire de l’argentier national, c’est un budget qui est en accroissement de 3% par rapport à celui de l’année en cours, soit dans l’ordre de 1552 milliards de Fcfa. Aussi, a-t-il dévoilé que c’est un projet de budget orienté vers des réformes structurantes et la promotion de l’entrepreneuriat. De même, le ministre Komi Koutché a indiqué que c’est un projet de budget dédié à la réduction du déficit d’infrastructures, en particulier dans les domaines de l’électricité, de l’agriculture, des transports et des Tic en vue de la consolidation des bases de production pour une croissance rapide et durable. Toutefois, au plan énergétique, il a particulièrement salué l’appui du Millenium challenge account qui aidera à impulser une nouvelle dynamique au secteur énergétique. « L’électricité, c’est la base du développement. Nous mettrons l’accent sur le partenariat public-privé », a-t-il affirmé. Par ailleurs, le ministre Komi Koutché a fait savoir que le projet de loi de finances prévoit d’importantes mesures du côté des initiatives privées et de l’entrepreneuriat afin de continuer à donner la chance aux jeunes. Ainsi, a-t-il cité le cas des exonérations non seulement sur les matériels agricoles et de transformation mais aussi pour les activités de transformation. Et également dans le projet en voie de transmission aux députés, le ministre Komi Koutché a martelé que le gouvernement n’a pas oublié de consolider les actions de promotion des produits locaux. D’ailleurs, a-t-il déclaré, celles de l’année en cours seront conservées et de nouvelles mesures seront ajoutées. C’est pourquoi, a-t-il fait remarquer, il a été proposé que l’administration publique s’approvisionne au moins à 80% en fournitures de bureau, notamment les blocs-notes et cahiers produits localement, et achète totalement sur place les produits d’entretien.
Toujours dans la logique de la consolidation du secteur privé et de l’emploi des jeunes, le gouvernement a aussi prévu une innovation majeure qu’est le crédit d’impôts pour les entreprises qui vont créer des emplois durables. En ce qui concerne le financement des élections, le ministre d’Etat, Komi Koutché a rassuré que ce sont des dépenses qui ne posent aucun problème. L’autre chose qu’a confiée l’argentier national, sur les chaînes de télévision qui l’ont reçu, est que le projet de budget est orienté vers le renforcement de l’accès à l’éducation et aux soins de santé pour tous. En somme, pour le gouvernement, les objectifs économiques pour 2016 se déclinent en ces points à savoir un taux de croissance qui s’afficherait à 5.8% contre 5.2% attendu à fin 2015 ; un taux d’inflation maîtrisé autour de 1.2% en dessous de la norme communautaire de 3% …
Quant à la politique des dépenses, le ministre d’Etat, Komi Koutché a affirmé qu’elle va se poursuivre en 2016 par des efforts d’assainissement des comptes de l’Etat, la restructuration du portefeuille de la dette pour soutenir la politique des grands travaux, la réduction du train de vie de l’Etat, la poursuite et l’achèvement des chantiers ouverts dans tous les ministères, la consolidation du modèle social béninois tel que le Ramu, la gratuité dans le secteur de la santé et de l’éducation...Tout un programme pour le développement du Bénin.

7-10-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)