Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Promotion des Agr autour du parc de la Pendjari : Le Pagap débloque 62,07 millions de Fcfa pour des microprojets

Après l’étape de Kandi, le Projet d’Appui à la Gestion des Aires Protégées (Pagap) vient d’appuyer 39 microprojets autour de la réserve de la Pendjari. Les bénéficiaires, organisés en groupements ou en structures ont reçu les chèques symboliques le 21 décembre dernier à Tanguiéta, la porte d’entrée de la Pendjari. Pour ces derniers, le lancement des Activités Génératrices de Revenus (Agr) 2e génération confirme la volonté manifeste des autorités en charge de la gestion des aires protégées de faire du développement économique local, le levier d’une gestion durable des ressources naturelles. Cependant, les promoteurs de microprojets attendent beaucoup plus de financements pour mieux se passer des activités dévastatrices de la biodiversité. « Je voudrais insister sur les besoins réels et nombreux des populations en termes d’accompagnement pour les activités génératrices de revenus. Sur 1069 idées de projets reçues, seules 39 ont pu être satisfaites avec un montant global de 62, 07 Fcfa », a dit Séraphin Kouago, Président de l’Avigref de la Pendjari. Les coûts de ces microprojets varient de 733 250 Francs Cfa pour le projet le plus bas à 18 403 745 CFA pour un projet structurant basé sur le Tourisme Equitable. Parmi les microprojets sélectionnés pour bénéficier des fonds de démarrage, 21 concernent la commune de Tanguiéta et 18 sont attendus à être mis en œuvre dans la commune de Matéri, précisément dans l’arrondissement de Dassari. L’initiative vise à créer des revenus alternatifs aux communautés riveraines pour réduire la pression humaine sur les ressources de nos parcs nationaux. C’est un moyen, selon le Directeur Général du Cénagref, Benoît Tchogou, pour renforcer la cogestion de nos réserves, une approche irréversible en cours dans notre pays depuis plus de deux décennies. Quant au conseiller technique aux ressources naturelles du Ministre en charge du développement durable, Joël Avikpo, il a rappelé à l’occasion la vision du gouvernement d’assurer une meilleure protection de la biodiversité avant de rassurer que toutes les dispositions sont prises pour favoriser une bonne gestion des fonds mis à la disposition des promoteurs d’activités génératrices de revenus.

27-12-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Pagaille à Glo-Djigbé !
30-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Beaucoup de bruits, une triste protestation ! Pour une bande de deux Kilomètres indispensable à la réalisation du futur grand aéroport international (...) Lire  

Révision en expansion !
29-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’erreur d’un remaniement
29-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

1ère édition de la dictée de la francophonie : le campus numérique (...)
29-03-2017, Isac A. YAÏ
Sylvanus S. Ahouansou, Rodolphe Akoutey, Youra Moustapha, Ambroise Mèvognon et Espoir Ahissou sont les cinq lauréats (...)  

Gestion des ressources humaines dans le secteur de la santé : Le (...)
29-03-2017, Isac A. YAÏ
Implémenter le logiciel Ihris pour la bonne pratique en matière de gestion des ressources humaines dans le secteur de (...)  

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)