Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Recrudescence de braquages au Bénin : Les opérateurs économiques sensibilisés

JPEG - 112.5 ko
Sacca Lafia, ministre de l’intérieur

Sensibiliser les opérateurs économiques sur les mesures à prendre afin d’éviter d’être braqués. Tel est l’objectif de la tournée d’information entreprise par la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) en collaboration avec le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat (Mica) et celui de l’intérieur et de la sécurité publique. Cette tournée qui a débuté le vendredi dernier à la Ccib a été l’occasion pour Jean-Baptiste Satchivi, président de l’institution consulaire d’inviter les opérateurs économiques à prêter main forte à la police nationale afin qu’elle joue convenablement son rôle. Pour Lazare Sèhouéto, ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, la seule manière d’aider les professionnels de la sécurité à mieux jouer leur rôle, est de ne pas manipuler l’argent frais en grande quantité. « La manipulation de l’argent en grande quantité est interdite par nos textes. Il faut donc respecter cela pour éviter de vous exposer aux dangers », a-t-il renchéri. Pour Sacca Lafia, ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, les actes de violence observés ces derniers jours sont orchestrés par des individus à la recherche du numéraire. Les opérateurs économiques sont ainsi de potentielles victimes. Il les a donc invités à installer des caméras de surveillance dans leurs établissements et de se faire accompagner par les forces de l’ordre de l’ordre lorsqu’ils veulent aller verser leur argent à la Banque. En cas de déplacement en dehors de Cotonou, ils n’ont qu’à solliciter les services des opérateurs Gsm pour sécuriser leur argent. Il a profité de cette occasion pour inviter les cambistes à quitter les abords des routes et à prendre un local commun qui sera sécurisé par la police nationale. Pour lui, l’insécurité zéro n’existe nulle part au monde, néanmoins, le gouvernement se prépare à équiper les professionnels de la sécurité. Les deux ministres ont pour finir, invité les opérateurs économiques à jouer leurs rôles afin que la police et la gendarmerie soient plus efficaces pour assurer la sécurité des populations.

4-07-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Les Cauris au gré des intérêts !
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un, deux et déjà trois départs officiels…Le rêve du ‘‘Après nous, c’est nous’’ des Fcbe tourne carrément au cauchemar. Dix mois après l’échec à la (...) Lire  

En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Saint Valentin version (...)
10-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Un os dans la gorge de Talon
9-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Enfants sorciers et infanticide rituel.
8-02-2017, La rédaction
Enfants sorciers et infanticide rituel.
8-02-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Moudassirou Bachabi, Secrétaire Général de la Cgtb : « Si en plus du (...)
21-02-2017, La rédaction
En marge du conseil confédéral ordinaire de la Confédération Générale des Travailleurs du Bénin (Cgtb), le samedi (...)  

LA LIBERATION DES ESPACES ET DOMAINES PUBLICS IRREGULIEREMENT (...)
21-02-2017, La rédaction
1- Depuis le début de cette année, des opérations sont en cours, sur ordre du premier Gouvernement du Nouveau Départ, (...)  

Première rencontre des opérateurs Gsm avec les conseillers : (...)
20-02-2017, Isac A. YAÏ
Les conseillers de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) ont eu une (...)  

Incendie à l’usine 2 de la Sodeco de Parakou : 50 tonnes de coton (...)
20-02-2017, Patrice SOKEGBE
L’usine 2 de la Société pour le développement du coton (Sodeco) de Parakou a été le théâtre vendredi dernier d’un (...)