Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Réforme au niveau des Etablissements privés d’enseignement supérieur : Les examens nationaux de Licence fixés en août 2017

JPEG - 380.3 ko

« C’est seulement lorsque l’Etat n’organise pas d’examen national que le mécanisme de reconnaissance des diplômes délivrés par les EPES à savoir la Co-signature entre en vigueur. Le titre du Décret 2010-297 est clair à ce propos… », a déclaré hier, le ministre de l’enseignement supérieur, Marie Odile Attanasso, à propos de la polémique qui s’enfle sur la réforme relative à l’organisation d’un examen national pour sanctionner le niveau Licence dans les Etablissements privés d’enseignement supérieur (Epes). A en croire la ministre, la co-signature telle qu’elle est conçue et pratiquée, crée une énorme injustice aux parents et apprenants qui, parfois bien qu’étant de bonne foi, n’ont toujours pas l’information juste pour choisir le bon établissement. Elle en veut pour preuve, le fait que sur plus de 146 Epes autorisés pour la licence et le Master, seulement 52 bénéficient de la co-signature de diplôme, dans quelques filières. Et donc pour obliger les promoteurs d’Epes ‘’indélicats’’ à se mettre au pas, notamment en ce qui concerne l’agrément et l’homologation, le gouvernement a décidé de l’organisation sur une période transitoire de trois ans des examens nationaux pour la délivrance de la Licence. « Les examens nationaux ne sont donc ni contraires aux textes en vigueur, ni au système Lmd, ni incompatibles avec l’appartenance du Bénin au Cames ; encore moins discriminatoires. Ils se feront dans une période transitoire de trois ans au cours de laquelle. Les Epes doivent donc se mettre en règle vis-à-vis des textes. Et c’est tout ce que le Gouvernement de la République leur demande », insiste Marie Odile Attanasso.

16-05-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon
Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Inondations récurrentes à Cotonou : L’incivisme et l’impuissance des (...)
19-09-2017, La rédaction
Difficile de circuler dans certains quartiers de Cotonou en saison pluvieuse. Chaque année, les rues et autres (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : L’école s’éveille à nouveau, …les chefs (...)
19-09-2017, Patrice SOKEGBE
La rentrée scolaire 2017-2018 a effectivement démarré. C’est le constat fait hier, 18 septembre, par le ministre de (...)  

Rentrée scolaire 2017-2018 : Déclaration du Front d’Action des (...)
18-09-2017, La rédaction
Mesdames et Messieurs les professionnels des médias, Camarades Secrétaires Généraux du Front d’Action des Syndicats de (...)  

Construction de la route Porto-Novo-Pobè : Ofmas International (...)
18-09-2017, La rédaction
Pas de souci à se faire quant au respect du délai contractuel dans le cadre de la construction de la route (...)