Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Réhabilitation de la voie inter-Etats Akassato-Bohicon : Des sinistrés non dédommagés menacent de bloquer le trafic

Les usagers de la route nationale inter-Etats N°2 Akassato-Bohicon sont inquiets pour leurs activités. Pour éviter le pire, ils s’en remettent au gouvernement Talon et lui demandent de parer au plus pressé. En effet, des informations persistantes font état de la volonté manifeste de certains sinistrés principalement du tronçon Allada-Bohicon de bloquer, dans les tout prochains jours, le trafic sur cette voie vitale pour le Bénin et la sous-région ouest-africaine. Après avoir obtenu l’accord de la Chine pour le financement de la réhabilitation et la modernisation complète de cette route Akassato-Bohicon, longue de plus de 130 km, le gouvernement de Boni Yayi s’est engagé, entre autres, à dédommager les sinistrés. Plusieurs rounds de négociation sont passés mais, ceux situés dans l’emprise du lot 1 c’est-à-dire entre Akassato, Zé, Sékou, et Allada sont entrés en possession de leurs droits. Mais, les sinistrés du lot 2 (Allada Bohicon) sont restés insatisfaits donc lésés en dépit de toutes les promesses et autres vœux pieux. Déterminés à faire corriger cette injustice flagrante, les sinistrés se sont constitués en comité, pour rencontrer un membre du gouvernement de la rupture en l’occurrence le ministre Lazare Sehoueto, natif de Zogbodomey, localité concernée par la crise. En dépit des assurances données par le ministre de l’industrie et ne voyant rien venir depuis deux mois, les sinistrés ont donc décidé, la mort dans l’âme, de passer à la méthode forte. Des actes de vandalisme tendant à perturber sérieusement le trafic sont ainsi annoncés pour les prochains jours. Par conséquent, le Président Talon et ses ministres sont invités à corriger cette maldonne dans la gestion des dossiers des sinistrés.

7-02-2017, Gérard GANSOU


CHRONIQUES

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
« Qui va loin ménage sa monture ». S’inspirant de cette sagesse populaire, elle engage les grandes manœuvres. Dans la perspective des scrutins à (...) Lire  

En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les indésirables sacs plastiques
12-06-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)