Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Relance du Programme de microcrédits aux plus pauvres Adidjatou Mathys rassure les femmes de Natitingou et de Djougou

JPEG - 88.4 ko

La ministre de la fonction publique et des Affaires sociales poursuit sa tournée nationale de sensibilisation des bénéficiaires du programme de microcrédits aux plus pauvres. Après les étapes de Parakou et de Kandi dans l’Alibori, Adidjatou Mathys était dans la matinée du samedi 08 juillet dernier à Natitingou. Dans une salle du ciné Bopéssi archicomble, la ministre en charge des affaires sociales a rassuré les femmes qu’elle est venue relancer le programme de microcrédits aux plus pauvres contrairement à la suspension annoncée par les mauvaises langues. Pour Adidjatou Mathys, il était question de faire une évaluation des impayés enregistrés par le gouvernement défunt avant de relancer ce programme qui vise l’autonomisation de la femme. Il y a trois mois, le gouvernement a lancé la phase pilote de ce programme. A ce titre, le département de l’Atacora a reçu 50 millions de francs Cfa. Ces fonds ont été répartis dans les neuf communes du département en tenant compte de la densité de chacune d’elles, a laissé entendre le gérant de Ccif, la structure qui se charge de la mise en place de ces fonds dans l’Atacora. Ces fonds mis en place ont impacté 1000 femmes avec un taux de remboursement de 100%, dira Orou Fiko Gnanka. Toutefois, il urge que la cagnotte soit revue à la hausse pour impacter un plus grand nombre de bénéficiaires, a conclu le gérant de Ccif. Très réconfortée par ce taux de remboursement dans l’Atacora, Adidjatou Mathys a félicité ces femmes avant de remettre une enveloppe financière à deux groupements de Femmes de la localité. Et pour ses nombreux efforts en faveur de l’autonomisation de la femme, elle recevra, en retour, des mains du préfet de l’Atacora un présent. Après l’étape de l’Atacora, la ministre accompagnée de la Directrice générale du Fnm et celle des affaires sociales ont mis le cap sur Djougou dans la Donga. Ici également, le message est resté le même devant les femmes de la Donga mobilisées à la maison des jeunes de la localité. Dans la Donga, au total 1000 femmes ont été impactées au titre de la phase pilote de ce programme avec un taux de remboursement de 96%. Adidjatou Mathys va exhorter les femmes de Djougou à maintenir le cap. Elle va ensuite remettre au nom de Sia n’son Microfinance une enveloppe financière à deux groupements de femmes de la Donga avant d’être habillée par la présidente des femmes de Djougou en tenue traditionnelle.

10-07-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Entretien avec Rémi Tamègnon, Docteur en économie des transports « (...)
22-02-2018, Isac A. YAÏ
Docteur en Economie des Transports à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et Expert agréé en Economie des Transports et (...)  

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)