Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Rencontre entre entrepreneurs béninois et investisseurs américains : Recueillir les préoccupations pour des investissements conséquents

Après deux jours de visite et de travail avec les responsables à divers niveaux de la chaîne économique du Bénin, la mission d’investisseurs américains présente sur notre territoire depuis le vendredi 25 septembre 2015 a eu une séance d’échange avec les chefs d’entreprises béninois dans la soirée de ce mercredi 30 septembre 2015 dans les locaux de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) à Cotonou. L’objectif de cette rencontre est d’écouter ces chefs d’entreprises afin de recueillir leurs préoccupations pour une orientation pertinente des investissements au Bénin.

JPEG - 101.9 ko
Jean Baptiste Satchivi, président de la CCIB

Mais avant, la mission américaine a eu droit à une présentation de la destination Bénin et ses potentialités, de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, ainsi que de quelques secteurs porteurs mais en difficulté tels que les secteurs du Bâtiment et des travaux publics, l’énergie et l’agro-alimentaire. Et dans cet exercice, la communicatrice Awaou Codjo Alabi, 2è vice présidente de la Ccib, a mis l’accent sur le rôle combien important de sa structure dans le secteur économique béninois, les sous secteurs encore partiellement explorés tels que le coton-textile, les transports et la logistique, les mines et hydrocarbures, le tourisme et l’artisanat, etc. Ensuite, place a été faite aux échanges proprement dits. Des préoccupations des chefs d’entreprises locaux, il ressort une volonté de contracter directement avec les investisseurs plutôt que d’avoir un intermédiaire. Pour eux, le gouvernement brime leurs intérêts et ralentit leurs activités. En effet, ils ont manifesté leur enthousiasme quant aux différents secteurs pris en compte par les investisseurs américains. Ces derniers en ont profité pour leur présenter les mécanismes de coopération et d’investissement qu’ils entendent mettre en œuvre au Bénin.

Des potentialités mal ou non exploitées au Bénin
L’objectif de la mission américaine est d’explorer le champ économique béninois afin de découvrir les potentialités pour y investir. À cet effet, la mission s’est attelée depuis le lundi 28 septembre 2015 à rencontrer les acteurs économiques à divers niveaux et à visiter quelques chantiers et projets en cours. Ministère du développement, Ministère de l’énergie, Aberme, Ministère de l’agriculture, Ministère des transports et des travaux publics, telles sont entre autres les structures avec lesquelles ils ont échangé. Et à leur dire, chaque responsable rencontré a fait un état des lieux des différents projets sous sa tutelle. Il a alors été remarqué que sur le plan démographique, la population béninoise est remarquablement jeune et l’on gagnerait beaucoup à orienter les investissements vers la jeunesse. Sur le plan géographique, il a été noté que le Bénin, avec ses ouvertures sur l’océan, sa proximité avec le Nigeria, première puissance économique de l’Afrique, ainsi que ses cours d’eau devrait tirer profit de tous ces atouts et être un pôle d’attraction pour tous les investisseurs à travers le monde. « Le Bénin a des atouts incommensurables », ont-ils fait constater. Néanmoins, il a été déploré par la mission la lenteur administrative et la corruption qui ne feront qu’enfoncer l’économie béninoise si rien n’est fait. Leurs inquiétudes sont également relatives à la garantie quant à la sécurisation de leurs investissements. Et par rapport à cela, la mission a été rassurée par les responsables du Fagas. « Nous désirons faire du Bénin la Suisse de l’Afrique », ont-ils déclaré. Mais en attendant que ce rêve ne devienne une réalité, les chefs d’entreprises béninois sont restés sur leur faim quant à la signature d’un quelconque partenariat pour que prospèrent leurs activités.

1er-10-2015, Eustache f. AMOULE


CHRONIQUES

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Plus de bruit, pas de résistance. Mieux, à Glo-Djigbé, les chèques d’indemnisation des propriétaires terriens situés, dans l’emprise du prochain (...) Lire  

Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : L’inaltérable Yayi
12-02-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Atelier de formation : 2A2Bj partage ses expériences avec la (...)
21-02-2018, Isac A. YAÏ
L’Amicale des anciens bénéficiaires des bourses japonaises (2A2Bj) a organisé au Carder d’Abomey-Calavi un atelier de (...)  

Construction du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo : Dr (...)
21-02-2018, La rédaction
Tout est fin prêt pour la mise en service du centre hospitalier Toviklin-Lalo-Dogbo. A travers cet entretien, le (...)  

Respect de la décision de la Cour constitutionnelle : Les Osc (...)
21-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les organisations de la société civile s’inquiètent du retard dans la désignation et l’installation du Cos-Lépi. A (...)  

Rebondissement dans le dossier faux médicaments : Mandat de dépôt (...)
21-02-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le procès dédié au flagrant délit de trafic de faux médicaments dont le principal mis en cause est l’honorable Atao (...)