Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Rencontre entre la Cour suprême et les juridictions du fond : Ousmane Batoko au Tribunal de Natitingou

JPEG - 82.3 ko
Ousmane Batoko, président de la Cour suprême

Les membres de la cour suprême avec à leur tête le président Ousmane Batoko sont à Natitingou depuis 48 heures dans le cadre de la 4ème rencontre trimestrielle entre la Cour suprême et les juridictions du fond. Pour la circonstance, ce sont les locaux du Tribunal de première instance de première classe de Natitingou qui abritent la rencontre. A l’entame de la cérémonie, il a été observé une minute de silence pour honorer la mémoire du Général Mathieu Kérékou qui sera d’ailleurs inhumé à Natitingou dans quelques jours. Dans son allocution, le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, a laissé entendre qu’il s’agit d’un rendez-vous d’échange d’expériences et d’expertises qui permettra aux Magistrats du fond de s’imprégner de la mission d’unification du droit et d’harmonisation de la jurisprudence qui est la leur. « …La Cour suprême, placée au sommet de la pyramide judiciaire se devait d’instituer un cadre d’échange périodique, pour discuter de l’office du juge tant dans sa grandeur que dans ses servitudes ; analyser les forces et faiblesses de l’œuvre de justice tout en partageant les grandes orientations et tendances jurisprudentielles de la Cour suprême, entre juges de cassation et juges du fond… », a précisé le président Ousmane Batoko. Tout en remerciant la fondation Friedrich Ebert pour sa sollicitude quotidienne, il a exhorté les participants au travail en les invitant à mutualiser les acquis pédagogiques de cette quatrième session. En effet, pour le président de la Cour suprême, ce n’est qu’à ce prix que ce forum judiciaire national conservera toute sa pertinence et son intérêt ; afin de faire de la justice béninoise une institution véritablement Républicaine. Il faut préciser que la tenue de cette 4ème rencontre trimestrielle a été rendue possible grâce à la Fondation Friedrich Ebert, qui par la voix de sa représentante à la cérémonie, Nouratou Zato Yoto Yérima, a confié être convaincue du rôle du pouvoir judiciaire dans la consolidation de l’Etat de droit et de la démocratie.
Régis Hyppolite AGOSSOU

27-11-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Pagaille à Glo-Djigbé !
30-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Beaucoup de bruits, une triste protestation ! Pour une bande de deux Kilomètres indispensable à la réalisation du futur grand aéroport international (...) Lire  

Révision en expansion !
29-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’erreur d’un remaniement
29-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

1ère édition de la dictée de la francophonie : le campus numérique (...)
29-03-2017, Isac A. YAÏ
Sylvanus S. Ahouansou, Rodolphe Akoutey, Youra Moustapha, Ambroise Mèvognon et Espoir Ahissou sont les cinq lauréats (...)  

Gestion des ressources humaines dans le secteur de la santé : Le (...)
29-03-2017, Isac A. YAÏ
Implémenter le logiciel Ihris pour la bonne pratique en matière de gestion des ressources humaines dans le secteur de (...)  

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)