Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Rencontre entre la Cour suprême et les juridictions du fond : Ousmane Batoko au Tribunal de Natitingou

JPEG - 82.3 ko
Ousmane Batoko, président de la Cour suprême

Les membres de la cour suprême avec à leur tête le président Ousmane Batoko sont à Natitingou depuis 48 heures dans le cadre de la 4ème rencontre trimestrielle entre la Cour suprême et les juridictions du fond. Pour la circonstance, ce sont les locaux du Tribunal de première instance de première classe de Natitingou qui abritent la rencontre. A l’entame de la cérémonie, il a été observé une minute de silence pour honorer la mémoire du Général Mathieu Kérékou qui sera d’ailleurs inhumé à Natitingou dans quelques jours. Dans son allocution, le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, a laissé entendre qu’il s’agit d’un rendez-vous d’échange d’expériences et d’expertises qui permettra aux Magistrats du fond de s’imprégner de la mission d’unification du droit et d’harmonisation de la jurisprudence qui est la leur. « …La Cour suprême, placée au sommet de la pyramide judiciaire se devait d’instituer un cadre d’échange périodique, pour discuter de l’office du juge tant dans sa grandeur que dans ses servitudes ; analyser les forces et faiblesses de l’œuvre de justice tout en partageant les grandes orientations et tendances jurisprudentielles de la Cour suprême, entre juges de cassation et juges du fond… », a précisé le président Ousmane Batoko. Tout en remerciant la fondation Friedrich Ebert pour sa sollicitude quotidienne, il a exhorté les participants au travail en les invitant à mutualiser les acquis pédagogiques de cette quatrième session. En effet, pour le président de la Cour suprême, ce n’est qu’à ce prix que ce forum judiciaire national conservera toute sa pertinence et son intérêt ; afin de faire de la justice béninoise une institution véritablement Républicaine. Il faut préciser que la tenue de cette 4ème rencontre trimestrielle a été rendue possible grâce à la Fondation Friedrich Ebert, qui par la voix de sa représentante à la cérémonie, Nouratou Zato Yoto Yérima, a confié être convaincue du rôle du pouvoir judiciaire dans la consolidation de l’Etat de droit et de la démocratie.
Régis Hyppolite AGOSSOU

27-11-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Jadis, au bon vieux temps avec Jérôme Sacca Kina, était le Fard-Alafia. Un Fard lumineux qui dardait ses rayons politiques sur toute la partie (...) Lire  

Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat (...)
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Production nationale record sans augmenter les emblavures : La (...)
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
De bonnes nouvelles en perspective pour la campagne cotonnière 2017-2018. Pour booster la production nationale sans (...)  

Polygamie au Bénin : Les raisons d’un mal profondément ancré dans (...)
25-09-2017, La rédaction
Acceptée par l’islam et autorisée par la tradition béninoise, la polygamie constitue une solution dans certains foyers (...)  

Les disciples de St Mathieu à l’ère des réformes : La douane explose (...)
25-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Longtemps accablée par des faits de corruption, avec des recettes souvent en deçà des prévisions budgétaires dans un (...)  

Décès dans les rangs des fidèles de l’église de Banamè : Parfaite et (...)
22-09-2017, Karim O. ANONRIN
Le chef de l’église dite Banamè alias Parfaite et son bras droit Mathias Vigan plus connu sous le nom du pape (...)