Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Renforcement de la performance du système de santé : Le Pta 2017 du Prpss validé

Les acteurs du Programme de renforcement de la performance du système de santé (Prpss) et les Partenaires techniques et financiers (Ptfs) se sont réunis, mardi dernier à Ganna Hôtel à Grand-Popo pour élaborer et valider leur Plan de travail annuel de l’année 2017. Placée sous l’égide du ministre de la Santé, Alassane Séidou, cette rencontre vise selon les organisateurs, à apprécier le niveau de performance atteint par le Programme et à envisager des perspectives pour son amélioration et sa performance en 2017.

JPEG - 100 ko

Faire le bilan des actions accomplies par le Programme de renforcement du système de santé (Prpss) au cours de l’année 2016, valider le document de Plan intégré de travail annuel de 2016 et identifier les goulots d’étranglement afin de proposer des actions correctrices idoines pour l’amélioration du Programme. Tels sont les objectifs poursuivis par les acteurs du Prpss et les autorités en charge de la santé au cours de l’atelier bilan 2016 et de la planification opérationnelle des activités du Prpss de l’année 2017 tenu mardi dernier à Grand-Popo. Dans son message, le ministre de la Santé, Alassane Séidou, a indiqué que cette réunion vise à analyser les différentes contraintes techniques, organisationnelles et financières qui ont entravé l’exécution du Plan de travail annuel de 2016 et à faire des recommandations pour la performance du programme au cours de cette nouvelle année. C’est également une occasion, a-t-il poursuivi, pour les acteurs de l’unité de Coordination du Prpss de disposer d’un Plan opérationnel de mise en œuvre des activités à exécuter au cours de l’année 2017 et de valider le document de passation des marchés de 2017. Mieux, cet atelier bilan de deux jours va, selon lui, permettre aux participants d’analyser les bons résultats induits par le Financement basé sur les résultats (Fbr) mis en œuvre par le Prpss. Sur ce point, le premier responsable du Ministère de la santé s’est réjoui des progrès observés au niveau de la qualité des services fournis dans les différentes formations sanitaires. « Les résultats quantitatifs qui étaient stationnaires en 2015 ont connu une amélioration grâce à la mise en œuvre du Fbr communautaire et son démarrage dans le secteur privé », a-t-il renchéri. En effet, financé par plusieurs partenaires dont la Banque mondiale et le Fonds mondial, le Prpss a atteint ses objectifs dans l’amélioration de la qualité des soins de santé fournis aux populations et dans la couverture des services de santé maternelle et infantile sur le territoire nationale. Car, il a permis, selon lui, de favoriser le paiement régulier et à bonne date des subsides des acteurs des formations sanitaires contractualisées et de renforcer l’autonomie de gestion des formations sanitaires. « Le Prpss a également contribué au recrutement de 8 médecins pédiatres et de 21 médecins gynécologues au profit des Hôpitaux de zone et à la formation des acteurs pour une meilleure prise en charge des clients », a-t-il indiqué. Se réjouissant des résultats du Programme, le ministre Alassane Séidou a confié qu’il a boosté l’identification des ménages les plus pauvres dans les 8 zones sanitaires et l’acquisition de réactifs et de consommables de qualification de sang au profit de l’Agence nationale de transfusion sanguine. Au regard de ces résultats élogieux du Programme, le ministre a déclaré que le gouvernement béninois a prévu le renforcer à travers un recrutement des médecins spécialistes dont les gynécologues, les pédiatres et les chirurgiens dans les formations sanitaires. Très émue par ces performances du Prpss, la représentante des Ptfs, Maud Juquois, a promis soutenir davantage le programme.

19-01-2017, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Communication via internet : Le Gouvernement annule la taxe, les (...)
24-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU, Patrice SOKEGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2730

Promotion des sciences actuarielles et finances : La Fast dispose (...)
19-10-2018, Patrice SOKEGBE
Promouvoir la profession d’actuariat au Bénin et sur le continent africain, ceci dans un cadre d’échange où les (...)  

Campagne cotonnière 2018-2019 : L’Aic lance la commercialisation du (...)
19-10-2018, Adrien TCHOMAKOU
« Les villages vont s’animer. Les routes nationales inter-communes et les pistes cotonnières connaitront beaucoup de (...)  

Construction et équipement d’un orphelinat de 200 places à Glazoué (...)
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Un orphelinat flambant neuf de 200 places, entièrement meublé et équipé, c’est le geste à mettre à l’actif de l’honorable (...)  

Innovation technologique avec Beyond Tower Charge : Une solution (...)
17-10-2018, Isac A. YAÏ
Réduire la peine des populations qui ont difficilement accès à l’énergie surtout pour recharger leurs téléphones (...)