Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Retrait des produits du laboratoire New Cesamex : La Dpmed met les officines de pharmacies en garde

JPEG - 128.7 ko

Après les grossistes répartiteurs notamment, la centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) Ubipharm Bénin, Promopharma, Gapob et U.B phar dans la journée du mardi, les cadres de la direction de la pharmacie, des médicaments et explorations diagnostiques ont effectué hier une visite inopinée dans les officines de pharmacies. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la mission de vérification de la mise en œuvre de la décision du conseil des ministres relative au retrait du marché, des produits du laboratoire New Cesamex. Plusieurs officines de pharmacies ont été parcourues par les inspecteurs pour s’assurer essentiellement du retrait des produits. Il s’agit de la pharmacie Togodou, Adéchina, Camp Guézo, la béninoise et St Pierre de Sèmé Kpodji. Visiblement des mesures ont été prises au niveau de toutes les officines de pharmacies parcourir pour le retrait des produits du laboratoire New Cesamex. Pour le Dr Axell Ligan, responsable de la pharmacie Camp Guézo, les produits du laboratoire New Cesamex ont été retirés depuis le mois de Février des rayons de la pharmacie Camp Guézo. Même son de cloche du côté des différentes officines de pharmacie sillonnées. Au terme du périple, le chef délégation des cadres de la direction de la pharmacie, des médicaments et explorations diagnostiques affirme son satisfecit par rapport au constat sur le terrain. « Au regard du constat, nous sommes satisfaire. Puisque les produits du laboratoire incriminé sont effectivement retirés du marché », s’est réjoui Benoit Honkpévi pharmacien inspecteur de la Dpmeb. Toutefois, il met en les responsables des officines de pharmacies qui disposent encore des produits dudit laboratoire des peines qu’ils encourent s’ils les conservent jusqu’au 14 Avril prochain. « Les responsables qui disposeront de ces produits après le 14 Avril courent 6 mois d’emprisonnement ferme assujettie à 1 million Fcfc comme d’amende », a-t-il affirmé.
Mickaël VOGBE (coll.)

12-04-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Les comptes sont bons. Pour le bonheur des locataires et des propriétaires, la loi sur le bail est votée. Encore deux petites étapes et un véritable (...) Lire  

Chronique judiciaire : 7 ans de travaux forcés (...)
26-04-2018, Isac A. YAÏ
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Jeunesse, grande inquiétude (...)
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour l’hygiène publique
25-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Attention…Enfin promulguée !
24-04-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2490

Dr Akibou Akindélé, spécialiste en ethno-climatologie « Il faut (...)
26-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
A travers les comportements de la faune et de la flore, il est aussi possible d’apprécier la variabilité climatique. (...)  

Efficacité des mesures douanières au Port de Cotonou : Le Cb (...)
25-04-2018, La rédaction
Vigilance et pragmatisme. Ce sont les mots qui caractérisent désormais la Brigade Douane Cotonou Port, notamment face (...)  

Stigmatisation des vieillards : Les personnes du 3ème âge victimes (...)
25-04-2018, La rédaction
Les personnes du 3ème âge sont pour la plupart moins considérées dans la société. Elles subissent le plus souvent une (...)  

Deux ans sous la Rupture : Les efforts de Talon pour une éducation (...)
24-04-2018, Ambroise ZINSOU
Investir dans la formation du capital humain, gage d’un développement durable et source de croissance économique. (...)