Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Risque de famine dans le département des Collines ; Les chenilles ravagent les champs

Depuis le mois d’août, dans tout le département des Collines, on assiste à une défoliation des céréales. La situation est si préoccupante que les paysans n’occultent pas une éventuelle disette si les autorités en charge du secteur de l’agriculture n’arrivent pas à circonscrire dans les meilleurs délais le phénomène.

Les cultures vivrières notamment le maïs, le sorgho, le soja sont depuis un bon moment investies par les chenilles dans le département des Collines. Environ 100 hectares de cultures sont attaqués dans la commune de Dassa. Pour l’ensemble des 6 communes que compte le département des Collines, plusieurs centaines d’hectares sont ravagés. La culture la plus touchée est le maïs. Dans les arrondissements de Gbaffo, Soclogbo et Akofodjoulé, commune de Dassa, la situation n’augure nullement d’un lendemain meilleur, surtout que depuis quelques semaines où les chenilles ont commencé par attaquer les plants, aucune solution n’a été trouvée pour arrêter le massacre. Dans les champs, les feuilles des plants de maïs sont perforées, desséchées avec des tiges sans vie. Dans l’arrondissement de Paouignan, Samuel Dagbéto, agent du centre d’action régional pour le développement rural (Carder) confirme la gravité du phénomène et n’exclut pas le pire si rien n’est fait dans l’immédiat ; le maïs étant l’aliment de base des populations des six communes du département des collines.
L’invasion des chenilles qui fait des dégâts depuis près d’un mois dans le département des Collines a déjà touché plusieurs hectares de cultures céréalières, majoritairement le maïs, selon les agents du centre d’action régional pour le développement rural (Carder). Et au moins de juillet à Lèma à Dassa, les criquets pèlerins ont dévasté 22 hectares de riz dans le champ de Jean Boko. Selon les agents du Carder Dassa, les chenilles qui connaissent une prolifération rapide proviennent du Nigéria et s’attaquent aux inflorescences des plants qui ne pourront plus produire.

7-09-2016, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat !
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Des poux, même sur des crânes rasés, il y a des spécialistes de la polémique qui toujours, en trouvent. Des accusations sans fondement et des (...) Lire  

Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mises aux arrêts de rigueur : Les explications du Dgpn au (...)
31-08-2017, La rédaction, Landry Salanon


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Décès dans les rangs des fidèles de l’église de Banamè : Parfaite et (...)
22-09-2017, Karim O. ANONRIN
Le chef de l’église dite Banamè alias Parfaite et son bras droit Mathias Vigan plus connu sous le nom du pape (...)  

Réforme du système éducatif béninois : Les lycées techniques : Quels (...)
22-09-2017, Patrice SOKEGBE
L’inadéquation entre la formation et l’emploi observée depuis peu amène bon nombre de professionnels du secteur éducatif (...)  

Journée internationale de la Paix : Le Camo et les scouts (...)
22-09-2017, La rédaction
« La paix est une affaire de tous, sans discrimination de région et de religion ». C’est le message porté hier aux (...)  

Descente des avocats dans les prisons : « Nous allons constater (...)
22-09-2017, La rédaction
Du 25 au 29 septembre prochain, les avocats effectuent une descente dans les prisons civiles du Bénin pour apprécier (...)