Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Risque de famine dans le département des Collines ; Les chenilles ravagent les champs

Depuis le mois d’août, dans tout le département des Collines, on assiste à une défoliation des céréales. La situation est si préoccupante que les paysans n’occultent pas une éventuelle disette si les autorités en charge du secteur de l’agriculture n’arrivent pas à circonscrire dans les meilleurs délais le phénomène.

Les cultures vivrières notamment le maïs, le sorgho, le soja sont depuis un bon moment investies par les chenilles dans le département des Collines. Environ 100 hectares de cultures sont attaqués dans la commune de Dassa. Pour l’ensemble des 6 communes que compte le département des Collines, plusieurs centaines d’hectares sont ravagés. La culture la plus touchée est le maïs. Dans les arrondissements de Gbaffo, Soclogbo et Akofodjoulé, commune de Dassa, la situation n’augure nullement d’un lendemain meilleur, surtout que depuis quelques semaines où les chenilles ont commencé par attaquer les plants, aucune solution n’a été trouvée pour arrêter le massacre. Dans les champs, les feuilles des plants de maïs sont perforées, desséchées avec des tiges sans vie. Dans l’arrondissement de Paouignan, Samuel Dagbéto, agent du centre d’action régional pour le développement rural (Carder) confirme la gravité du phénomène et n’exclut pas le pire si rien n’est fait dans l’immédiat ; le maïs étant l’aliment de base des populations des six communes du département des collines.
L’invasion des chenilles qui fait des dégâts depuis près d’un mois dans le département des Collines a déjà touché plusieurs hectares de cultures céréalières, majoritairement le maïs, selon les agents du centre d’action régional pour le développement rural (Carder). Et au moins de juillet à Lèma à Dassa, les criquets pèlerins ont dévasté 22 hectares de riz dans le champ de Jean Boko. Selon les agents du Carder Dassa, les chenilles qui connaissent une prolifération rapide proviennent du Nigéria et s’attaquent aux inflorescences des plants qui ne pourront plus produire.

7-09-2016, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1830

Fabrication des briques en terre battue : Réinventer le bâti pour (...)
19-01-2017, La rédaction
Pour la construction d’infrastructures, résistantes aux intempéries, un choix efficace du matériau est indispensable. (...)  

Entretien avec Professeur agrégé en ophtalmologie sur le Glaucome : (...)
18-01-2017, La rédaction
En Afrique, la cécité de l’œil est de plus en plus croissante. La première cause est la cataracte. Mais une autre cause (...)  

Arrêtés à Kandi : Deux trafiquants d’ivoire condamnés à 6 mois (...)
18-01-2017, La rédaction
Le tribunal de Kandi a rendu hier son verdict en défaveur des trafiquants arrêtés avec 3,2 Kg d’ivoire, en octobre (...)  

Prof. Michel Boko, à propos de l’assainissement de la ville de (...)
18-01-2017, La rédaction
Les différentes actions entreprises par le Gouvernement ces derniers mois pour la protection de l’Environnement (...)