Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Risque de famine dans le département des Collines ; Les chenilles ravagent les champs

Depuis le mois d’août, dans tout le département des Collines, on assiste à une défoliation des céréales. La situation est si préoccupante que les paysans n’occultent pas une éventuelle disette si les autorités en charge du secteur de l’agriculture n’arrivent pas à circonscrire dans les meilleurs délais le phénomène.

Les cultures vivrières notamment le maïs, le sorgho, le soja sont depuis un bon moment investies par les chenilles dans le département des Collines. Environ 100 hectares de cultures sont attaqués dans la commune de Dassa. Pour l’ensemble des 6 communes que compte le département des Collines, plusieurs centaines d’hectares sont ravagés. La culture la plus touchée est le maïs. Dans les arrondissements de Gbaffo, Soclogbo et Akofodjoulé, commune de Dassa, la situation n’augure nullement d’un lendemain meilleur, surtout que depuis quelques semaines où les chenilles ont commencé par attaquer les plants, aucune solution n’a été trouvée pour arrêter le massacre. Dans les champs, les feuilles des plants de maïs sont perforées, desséchées avec des tiges sans vie. Dans l’arrondissement de Paouignan, Samuel Dagbéto, agent du centre d’action régional pour le développement rural (Carder) confirme la gravité du phénomène et n’exclut pas le pire si rien n’est fait dans l’immédiat ; le maïs étant l’aliment de base des populations des six communes du département des collines.
L’invasion des chenilles qui fait des dégâts depuis près d’un mois dans le département des Collines a déjà touché plusieurs hectares de cultures céréalières, majoritairement le maïs, selon les agents du centre d’action régional pour le développement rural (Carder). Et au moins de juillet à Lèma à Dassa, les criquets pèlerins ont dévasté 22 hectares de riz dans le champ de Jean Boko. Selon les agents du Carder Dassa, les chenilles qui connaissent une prolifération rapide proviennent du Nigéria et s’attaquent aux inflorescences des plants qui ne pourront plus produire.

7-09-2016, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ça y est ! Les bons apôtres pour une révision de qualité sortent des bois. En dehors des Béninois qui se sont fait leur religion sans, au préalable, (...) Lire  

Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1920

Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en (...)
23-03-2017, La rédaction
Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, (...)  

Cinquantenaire de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Benin La (...)
22-03-2017, Isac A. YAÏ
La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin a organisé le Samedi 18 mars 2017, la troisième conférence Interreligieuse (...)  

Enseignement de la langue française : Les enseignants se plaignent (...)
22-03-2017, La rédaction
Le Bénin, à l’instar des autres pays francophones dans le monde, a célébré hier la journée internationale de la (...)  

Audit du reversement dans la fonction publique : Des agents (...)
21-03-2017, La rédaction
Dans le cadre de l’audit annoncé par le Gouvernement et qui vise à faire la lumière sur le reversement massif d’agents (...)