Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Risque de famine dans le département des Collines ; Les chenilles ravagent les champs

Depuis le mois d’août, dans tout le département des Collines, on assiste à une défoliation des céréales. La situation est si préoccupante que les paysans n’occultent pas une éventuelle disette si les autorités en charge du secteur de l’agriculture n’arrivent pas à circonscrire dans les meilleurs délais le phénomène.

Les cultures vivrières notamment le maïs, le sorgho, le soja sont depuis un bon moment investies par les chenilles dans le département des Collines. Environ 100 hectares de cultures sont attaqués dans la commune de Dassa. Pour l’ensemble des 6 communes que compte le département des Collines, plusieurs centaines d’hectares sont ravagés. La culture la plus touchée est le maïs. Dans les arrondissements de Gbaffo, Soclogbo et Akofodjoulé, commune de Dassa, la situation n’augure nullement d’un lendemain meilleur, surtout que depuis quelques semaines où les chenilles ont commencé par attaquer les plants, aucune solution n’a été trouvée pour arrêter le massacre. Dans les champs, les feuilles des plants de maïs sont perforées, desséchées avec des tiges sans vie. Dans l’arrondissement de Paouignan, Samuel Dagbéto, agent du centre d’action régional pour le développement rural (Carder) confirme la gravité du phénomène et n’exclut pas le pire si rien n’est fait dans l’immédiat ; le maïs étant l’aliment de base des populations des six communes du département des collines.
L’invasion des chenilles qui fait des dégâts depuis près d’un mois dans le département des Collines a déjà touché plusieurs hectares de cultures céréalières, majoritairement le maïs, selon les agents du centre d’action régional pour le développement rural (Carder). Et au moins de juillet à Lèma à Dassa, les criquets pèlerins ont dévasté 22 hectares de riz dans le champ de Jean Boko. Selon les agents du Carder Dassa, les chenilles qui connaissent une prolifération rapide proviennent du Nigéria et s’attaquent aux inflorescences des plants qui ne pourront plus produire.

7-09-2016, Félix AGOHOUNGO


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Dans la peau du messie
14-11-2017, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Reprofilage des pistes rurales et de desserte : L’Aic et les (...)
23-11-2017, Ambroise ZINSOU
Faciliter l’évacuation des productions des champs vers les marchés et les usines et favoriser l’intercommunalité, tel (...)  

Eau et assainissement : 87% des Béninois pratiquent la défécation à (...)
23-11-2017, La rédaction
Une frange des Béninois n’a pas accès à des toilettes améliorées ou modernes. Selon le Ministère de la santé publique, (...)  

Dossier placement de 17 milliards à la Bibe : Laurent Mètognon (...)
21-11-2017, La rédaction
Laurent Metongnon, l’ex-Président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) a reçu (...)  

Payement des redevances de gestion et d’utilisation des fréquences (...)
21-11-2017, La rédaction
Par décision n°2017-263, du 17 novembre 2017, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (...)