Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Sécurité et service de soin en Afrique : La Cimsa 2018 prévue pour le 18 juin

JPEG - 239.6 ko

« L’apport du numérique dans l’amélioration de la performance des systèmes de santé en Afrique : quels enjeux pour la gestion de la sécurité des patients et le développement du tourisme médical ? », tel est le thème retenu cette année pour la 2ème édition de la Conférence internationale des ministres de la santé en Afrique (Cimsa) qui se tiendra le 18 juin prochain. En prélude à cet événement, le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin et son collègue de l’économie numérique, Aurélie Adam Zoumarou, ont animé, le mardi dernier, une conférence de presse dans les locaux du ministère de la santé afin d’en informer la population. Elle regroupera des experts en santé publique de l’Afrique, des techniciens et Start Up. Cette conférence internationale permettra notamment de trouver des solutions adéquates pour le mieux-être des populations confrontées aux crises épidémiques successives telles que la grippe aviaire, le virus Ebola et Lassa, ajoutées aux pathologies existantes dont le paludisme, l’hépatite, etc. La mauvaise organisation du travail et l’insuffisance criante de personnel qualifié dans le système sanitaire illustrent raisonnablement l’urgence de la mise en œuvre des stratégies appropriées pour répondre aux problèmes de la qualité des soins et de la gestion des risques en milieu hospitalier en Afrique. Ainsi, à en croire le ministre Benjamin Hounkpatin, cette entreprise de sécurisation de la gestion des risques dans les établissements de santé publics et privés a pour but d’améliorer les plateaux techniques pour le développement de la télémédecine et du tourisme médical dans les pays d’Afrique.
La ministre de l’économie numérique, Aurélie Adam Zoumarou, a, pour sa part, montré la nécessité au 21ème siècle de mettre sur pied une telle filiation pour mieux répondre aux contraintes médicales qui s’imposent ces dernières décennies. « La technologie et le numérique sont non seulement une révolution mais une efficacité au service de la santé », a-t-elle ajouté. La Cimsa 2018 se veut donc être concrète de par son objectif principal qui est de veiller désormais à la garantie des soins de qualité aux populations africaines. Le rendez-vous est donc pris pour le jeudi 18 juin 2018 à Cotonou.
Hospice KOUMONDJI (Stag)

14-06-2018, Isac A. YAÏ, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)