Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Séminaire de réflexion de Pré-Congrès : La Cosi-Bénin évalue ses acquis et se fixe de nouveaux objectifs

JPEG - 93.6 ko

La Confédération des Organisations syndicales indépendantes (Cosi-Bénin) est à une étape décisive de son histoire. En prélude à son quatrième congrès ordinaire, elle a tenu hier à la bourse du travail de Cotonou un séminaire de réflexion de Pré-congrès. Objectif, procéder à une évaluation des objectifs fixés par le bureau exécutif confédéral dirigé par Nöel Chadaré depuis 2012 en vue d’envisager de meilleures perspectives. Au cœur des débats, l’autofinancement, un grand défi à relever pendant les 5 prochaines années, d’où le thème : « La Cosi-Bénin et l’amorce de son autofinancement, réflexion de développement des Activités génératrices de revenus, de mobilisation des cotisations syndicales ». Pour le Sg Noël Chadaré, « On s’est donné l’objectif d’élargir les bases de la confédération, rendre la confédération encore plus visible et faire de sorte que sa dépendance financière vis-à-vis des partenaires soit réduite. De 2012 à aujourd’hui, on peut dire que les bases ont été élargies, parce que nous étions à 52 syndicats. Ensuite, il y a eu une déchirure. On s’est retrouvé à 39. Mais aujourd’hui, nous sommes à 120 syndicats. Donc, les bases ont été élargies. En dehors de cela, la visibilité de la confédération est une réalité aujourd’hui. Il y a eu beaucoup d’activités relayées par les médias. Il y a que dans le secteur privé, l’incursion que nous avons faite n’est pas encore satisfaisante. Mais le gros défi pour les 5 prochaines années, c’est de parvenir à l’autofinancement. On n’a pas réussi grand-chose à ce niveau », a-t-il a reconnu. Mais ce défi n’a pas empêché le Responsable de projets de la Cnv Internationaal Timothée Boko, de reconnaître la Cosi-Bénin comme étant une Confédération syndicale modèle en Afrique au regard des critères d’évaluation de l’institution partenaire. A l’en croire, l’objectif de l’autofinancement peut être atteint, si la Cosi-Bénin s’investit dans la création de coopératives afin de diversifier les sources de revenus. Car selon lui, les partenaires ne sont plus en mesure d’accompagner les structures nationales.

18-04-2017, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En toute sincérité : La dot est tout !
19-01-2018, Naguib ALAGBE
Et si on partageait nos expériences ? La conviction récente du chroniqueur là-dessus, est que jamais et au grand jamais, la dot ne devrait (...) Lire  

En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’utile réforme intellectuelle (...)
17-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2340

Mariage des enfants et grossesses en milieu scolaire : Le Close (...)
19-01-2018, Patrice SOKEGBE
En plein 21è siècle, le Bénin enregistre encore de nombreux cas de mariages des enfants et de grossesses en milieu (...)  

Examens blancs au secondaire : Garantir de bons résultats dans la (...)
19-01-2018, Patrice SOKEGBE
Il y a du nouveau dans les établissements publics d’enseignement secondaire. Dans un communiqué en date du 9 janvier (...)  

Commune d’Abomey-Calavi : Trop d’accidents nocturnes sur l’axe (...)
18-01-2018, La rédaction
Les esprits des victimes des accidents mortels sur le tronçon Godomey-Akassato vont sans doute hanter les autorités (...)  

Paralysie du secteur de la justice : Une réaction responsable des (...)
17-01-2018, Arnaud DOUMANHOUN
L’ordre des Avocats du Bénin s’est prononcé hier, à la cour d’appel de Cotonou, sur la paralysie du secteur de la (...)