Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Soutenance de thèse à l’Uac : Hortense Lokossou, Docteur avec une mention Très Honorable

JPEG - 246.5 ko

« Le jury vous déclare admise Docteur en sociologie-anthropologie avec une mention très honorable » Tel est le verdict prononcé par les membres du jury vendredi dernier à l’Amphi Flash à la faveur de la soutenance de thèse de doctorat de Hortense Lokossou. Avec brio, elle a présenté son exposé sur le thème « Influences des violences conjugales faites aux femmes adja sur leur leadership au sein des partis politique dans le département du Couffo ». L’impétrante, en effet, a effectué des recherches auprès de 330 personnes réparties sur 3 communes, Aplahoué, Djakotomey et Dogbo et au niveau national. A l’en croire, 89% des femmes du Couffo sont victimes de violences conjugales et 80% sont victimes de privation arbitraire des libertés d’association et participation aux activités des partis politiques. Cet état de choses est dû, selon elle, aux préceptes réligieux et aux considérations traditionnelles. « Les femmes du Couffo ont du potentiel. Elles fournissent plus d’efforts que les hommes. Elles réalisent plus que les hommes. Mais en termes de participation aux activités politiques, elles n’ont aucun pouvoir de décision. Elles sont contraintes de se soumettre à leurs époux en la matière », a-t-elle déclaré. Dans sa recherche, les résultats ont montré que les violences conjugales ont une influence sur le parcours des femmes et plus précisément sur leur leadership politique. Dans l’exposé sur les violences conjugales et le leadership politique, elle a démontré le sexisme du fonctionnement partisan. Les femmes politiques sont avant tout défavorisées par le fait que les hommes sont largement majoritaires dans les partis. « En milieu Adja, les femmes n’ont pas le pouvoir économique. A ce sujet, elles sont reléguées au second plan quand il s’agit du positionnement sur les listes électorale », a-t-elle ajouté. En suggérant que les femmes du Couffo peuvent bien gérer le pouvoir vu leur leadership dans d’autres domaines, elle montre que qu’il suffit tout simplement de créer un environnement favorable adéquat, d’où l’application rigoureuse des textes en vigueur en République du Bénin. Suite à son exposé, les membres du jury ont salué la témérité, l’endurance et la volonté de l’impétrante. Selon eux, Hortense Lokossou a élaboré un document digeste de 290 pages, cohérent, précis et concis. Elle a passé cette étape avec des notes d’encouragement.

26-07-2018, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Salve d’applaudissements pour le Cos-Lépi. Pour une fois, les députés commis à la tâche d’actualisation du fichier électoral ont accompli leur mission (...) Lire  

Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quitus pour candidater !
16-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une référence malgré tout !
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : De la parole à l’acte !
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Lutte contre la fraude et l’évasion fiscales au Bénin : La réforme (...)
16-01-2019, Adrien TCHOMAKOU
Plusieurs entreprises (Petites, moyennes et grandes) se conforment déjà aux dispositions du code général des impôts en (...)  

Mandat 2019 : La Jci Sèmè Podji Pilier lance ses activités
15-01-2019, Isac A. YAÏ
La jeune chambre International (Jci) Sèmè Podji Pilier a procédé hier dans les locaux de la Faculté des sciences de la (...)  

Pour plus d’efficacité à la police : Mohamed Saké nommé Directeur de (...)
11-01-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le Contrôleur général de police, Mohamed Saké est le nouveau Directeur de la sécurité publique. Il a été promu par le (...)  

Incendie cyclique à la Haie vive : Hasard ou pyromanie
7-01-2019, Naguib ALAGBE
28 décembre, aux environs de 4h30, ça a brûlé à nouveau à Cadjehoun. Cette fois ci, ce fut "le times", un autre (...)